Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Plus Que du Hockey
Robin Short
|
TEL.036.11
|
22 avril 2011
|
|

LE HOCKEY MIDGET DE ST. JOHN'S FORME D'EXCELLENTS JOUEURS ET D'EXCELLENTES PERSONNES

Les équipes de St. John’s ont assurément laissé leur marque au championnat national de hockey au fil des années, puisqu’elles ont participé à plusieurs reprises à la Coupe Air Canada et à la Coupe TELUS.

En fait, depuis le premier championnat national en 1979, les équipes de St. John’s ont participé à huit reprises aux championnats nationaux. St. John’s est à égalité avec Dartmouth en Nouvelle-Écosse, en tête parmi les équipes de l’Atlantique et troisième de l’histoire, devancée seulement par Ste-Foy/Séminaire St-François (14) et par Notre Dame (10).

De nombreux joueurs professionnels, anciens et actuels, ont porté les couleurs de St. John’s, d’abord pour les Maple Leafs et ensuite pour les Fog Devils. Parmi eux on compte notamment Ryane Clowe des Sharks de San Jose, Teddy Purcell du Lightning de Tampa Bay et la recrue Luke Adam, qui a fait ses débuts dans la LNH cette saison avec les Sabres de Buffalo.

Colin Greening, un autre joueur qui en est à sa première année professionnelle, fait ses débuts cette saison avec les Sénateurs d’Ottawa.

Mais les équipes de hockey midget de St. John’s ont constitué un milieu de développement bien au-delà du jeu de hockey.

La majorité des joueurs sont en fait devenus des membres productifs de la société, par exemple le gardien de but Graham Cook, qui a arboré les couleurs des Maple Leafs de St. John’s en 1998.

Cook a obtenu son diplôme en médecine de l’Université Memorial en 2009 et est actuellement résident en radio-oncologie à l’hôpital Queen Elizabeth II de Halifax.

C’est à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, que Cook a été le joueur vedette de St. John’s au tournoi régional de l’Atlantique, mais la formidable attaque des Leafs est tombée à plat après avoir vaincu l’équipe hôte 10-0 et les champions de l’Île-du-Prince-Édouard 7-4. En effet, ils ont par la suite perdu 1-0 contre Pictou, Nouvelle-Écosse et 2-1 contre Saint John, Nouveau-Brunswick.

« C’est un moment de hockey douloureux », dit-il avec nostalgie. « Je crois que nous étions la meilleure équipe de l’Atlantique cette année-là, mais le calendrier était ardu. Nous avons disputé trois parties en 34 heures. C’était l’horaire, on ne pouvait rien y faire. »

« J’ai accordé trois buts en trois rencontres et j’ai fini avec une fiche de 1-2. Avez-vous souvent entendu pareille chose? »

Même s’il a joué au hockey mineur de niveau élite, ce qui comprenait des périodes d’entraînement et des tournois supplémentaires, Cook a quand même réussi à maintenir une moyenne de 90 p. 100 et plus pendant ses études.

Il doit cet exploit à ses parents, tous les deux médecins, qui lui ont transmis l’importance d’équilibrer le travail (dans son cas l’école) et les loisirs (le hockey).

« Ils s’assuraient que mes devoirs étaient bien faits, ensuite je pouvais jouer au hockey, c’était ma récompense », affirme-t-il.

Le hockey, ajoute-t-il, l’a aidé à forger sa personnalité. Enfant très introverti, Cook était parfois obligé d’appeler un ami ou l’entraîneur pour qu’il le conduise à la partie ou à la pratique si ses parents ne pouvaient l’y emmener à cause de leur horaire de travail.

« Je n’aurais jamais fait ce genre de chose, mais il le fallait », dit-il. « C’était ça ou je ne pouvais pas me rendre à la patinoire. Le hockey, d’une certaine façon, m’a aidé à sortir de ma coquille. »

Il est le premier à admettre que conjuguer l’école et le hockey n’était pas une mince tâche. Il dit toutefois que les deux lui ont permis d’apprendre la valeur du travail et de l’effort.

« On m’a appris que lorsqu’on veut quelque chose, on doit donner le meilleur de soi pour l’obtenir », affirme-t-il. « On m’a également appris que lorsqu’on ne réussit pas à l’école, on n’a pas de récompense, dans mon cas il s’agissait du hockey. »

« Pour moi », dit-il en riant, « c’était suffisant pour que je travaille bien à l’école. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: