Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Pas Seulement Une Équipe, Mais Une Famille; Comment Les Kodiaks de Camrose Sont Devenus; Une Franchise Modèle
Murray Green – Camrose Booster
|
RBC.034.11
|
4 mai 2011
|
|

Dans le monde du sport, si les Pirates de Pittsburgh ont popularisé la phrase « We Are Family » (Nous sommes une famille), l’entraîneur en chef et directeur général des Kodiaks de Camrose, Boris Rybalka, lui, peut se vanter de l’avoir perfectionnée. Chaque joueur qui a déjà porté l’uniforme des Kodiaks est devenu un membre de la famille.

Ce succès, Rybalka l’attribue à la figure paternelle de l'organisation. « Lorsque vous avez un président comme Barry Fossen, qui permet aux gens de hockey de faire le travail qu’ils doivent faire, c’est ce qui arrive. Sans vouloir manquer de respect aux autres organisations, si vous êtes concessionnaire automobile, allez-vous appeler un médecin pour vous expliquer comme réparer un moteur? M. Fossen a permis aux gens de hockey de faire leur travail. Si vous aidez les gens à garder le cap et que vous leur inculquez constamment de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences, les choses iront bien. Je crois que nous avons construit un modèle efficace. »

Et pour connaître le succès, on ne peut prendre la voie la plus facile. « Ce que nous avons ici, c’est une entreprise, et la clé du succès consiste à s’entourer des bonnes personnes. Dans notre cas, on nous a donné carte blanche et permis de faire ce que nous avions à faire. »

Au fil des ans, les Kodiaks ont laissé filer certains bons joueurs, car ceux-ci ne correspondaient pas au modèle de l'ours travaillant. « Nous voulons que les joueurs aient les mêmes normes que nous, le même sens moral et la même éthique de travail. Si ce n’est pas le cas, pour quelque raison que ce soit, nous les échangeons ou les laissons partir sans aucun regret. Nous avons créé un moule, ici. Ce qui nous cause notre insatisfaction, comme personnel d’entraînement, c’est lorsque nous ne travaillons pas assez fort. Notre histoire est fondée sur le travail acharné, et non pas seulement sur les habiletés. C’est une question d’être capable de représenter la ville et le chandail. »

Boris Rybalka et son personnel bénévole ont créé une culture familiale qui a mené au succès, tant sur la glace qu’à l’extérieur de la patinoire. L’entraîneur et directeur général traite tous ses joueurs comme ses fils, et il sait que la famille passe toujours en premier.

Les Kodiaks recherchent des joueurs qui partagent les valeurs de l’équipe à bien des plans : éthique, système, règles, discipline, comportement à l’extérieur de la patinoire, renforcement d’équipe, travail communautaire, fierté, cœur et détermination. « Cela fait beaucoup de choses à penser pour des jeunes de 16 à 20 ans qui proviennent de différentes cultures. »

Rybalka et son assistant, Doug Fleck, reçoivent souvent des appels de parents curieux de savoir ce qu’ils ont fait à leurs fils, qui n’avaient jamais lavé la vaisselle, fait la lessive ou nettoyé les planchers. « Nous les avons repris en main en leur enseignant des aptitudes de la vie quotidienne, et ils sont maintenant des Kodiaks, des membres de notre famille. »

La Coupe RBC a apporté des changements importants dans la vie du gardien Mike Brodeur. Lors de cet événement, Mike ne s’est pas limité à préparer sa performance en vue des séries éliminatoires, mais il a également relevé la barre et reçu le titre de meilleur gardien de but du tournoi en 2003. « Je ne suis pas le seul responsable. Nous avions une excellente équipe et d’excellents entraîneurs, et nous avons travaillé fort. Ce succès est entièrement attribuable au fait que nous avons créé des liens étroits. Nous étions comme des membres d’une même famille. Il n’y avait pas de clique. » Que ce soit lors des entraînements ou des événements officiels, les 22 Kodiaks passaient du temps ensemble et travaillaient à créer ce lien spécial.

Après sa victoire à la Coupe RBC en 2001, l’équipe s’est mise à la recherche des meilleurs hockeyeurs. « Avec Camrose, le succès a été la première chose qui m’est venue à l’esprit. C’est une équipe pour laquelle tous les hockeyeurs veulent jouer. Boris est l’un des meilleurs entraîneurs avec qui j’ai eu l’occasion de travailler. C’est un excellent entraîneur et une bonne personne, ce qui est difficile à trouver à ce niveau. Tout cela combiné au fait que Camrose est un bon endroit pour jouer, une ville agréable. Je n’aurais pu choisir de meilleur endroit pour jouer », explique Mike.

Comme un bon père, Boris Rybalka désire que ses joueurs, ses « fils adoptifs », connaissent le succès. Son approche, qui combine amour et fermeté, s’est avérée très efficace au fil des années. « C’est pour cela que nous avons connu autant de succès », ajoute Mike. « Personnellement, pour moi, cela se passait au niveau mental. J’étais très dur envers moi-même. Boris m’a aidé à voir plus loin, à oublier les mauvaises soirées et à me concentrer plutôt sur les bonnes. »

Mason Raymond adore sa vie avec les Canucks de Vancouver. Son cheminement dans la LNH s’est amorcé lorsqu’il a décidé de se joindre aux Kodiaks. « Je me rappelle, je jouais au niveau midget, et je n’avais entendu que des choses positives sur Camrose, sur leur organisation et leur programme. Camrose est une organisation qui a connu beaucoup de succès au fil du temps et qui, chaque année, s’avérait être un adversaire de taille. Je crois que comme joueur, c’est un élément que vous recherchez davantage, une équipe qui a connu un bon succès. Les entraîneurs sont là pour vous; ils vous aident à réussir et à passer au niveau suivant. »

Rybalka a su comment inspirer Mason et le faire passer au niveau suivant. « Je suis quelqu’un qui a besoin de communiquer. Je me rappelle lui avoir dit que, pour moi, c’était un privilège de jouer au hockey et non un droit. Il m’a fait faire des choses que je ne me croyais pas capable. »

Mason affirme que l’atmosphère à Camrose a également joué un rôle important dans son développement. « C’est toujours plaisant de jouer devant une foule importante. Camrose est une communauté fantastique pour un club de hockey junior. Ils adorent leur hockey et ils apportent un soutien épatant. »

Mason savoure encore la chance qu’il a eu de participer à la Coupe RBC. « Cette coupe constitue une partie très important de ma carrière, et l’endroit où j’ai été reconnu comme joueur. Le tournoi est une excellente vitrine pour les joueurs qui évoluent au niveau junior A. La Coupe a été un tremplin fantastique pour faire avancer ma carrière. »

« Nous savons que nous avons le meilleur personnel d’entraînement au niveau junior au Canada », affirme le gardien actuel de l’équipe, Dalyn Flette. « J’ai joué dans la ligue de hockey de l'Ouest et je suis revenu ici, car je sais qu'il s'agit de la meilleure place pour apprendre et pour passer à un échelon supérieur, que ce soit au niveau professionnel ou universitaire. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
CMFM18 2014 : CAN 5 – USA 1
30 mars 2014
L'équipe fém. des m18 remporte l'or.
CMFM18 2014 : CAN 1 – RUS 0 (Prol.)
29 mars 2014
Le Canada bat la Russie en prolongation.
CMFM18 2014 : CAN 5 – CZE 0
26 mars 2014
Canada blanchit les tchèques.
CMFM18 2014 : CAN 7 – FIN 0
24 mars 2014
Le Canada blanchit la Finlande 7-0.
CMFM18 2014 : CAN 7 – JPN 1
23 mars 2014
Le Canada amorce le mondial avec un gain
OLY 2010 : CAN 2 - USA 0 or
25 février 2010
L'ÉNM du Canada en action aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver (or).
OLY 2010 : CAN 5 - FIN 0 df
22 février 2010
L'ÉNM du Canada c. la Finlande aux Jeux olympiques d'hiver 2010 à Vancouver (demi-finale).
OLY 2010 : SUI 1 - CAN 10
15 février 2010
L'ÉN féminine du Canada c. la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : entraînement
13 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : cérémonies d'ouverture
12 février 2010
Cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : photos d'équipe
09 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : entraînement
08 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: