Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Tessa Bonhomme Sera la Première Hockeyeuse; à L'Émission Battle of The Blades
NWT.007.11
|
25 août 2011
|
|

Elle est tombée dans la boue et a bondi sur d’énormes ballons rouges à l’émission Wipeout Canada. Maintenant, la défenseure de l’équipe nationale féminine du Canada Tessa Bonhomme, enfilera des patins de figures pour l’émission Battle of the Blades.

Bonhomme, qui a déjà remporté une médaille d’or olympique avec l’équipe canadienne en 2010, sera la première hockeyeuse à participer à la série télévisée du réseau CBC. L’émission, qui entreprendra sa troisième saison le 18 septembre, jumelle des personnalités du hockey à des personnalités du patinage artistique.

Jusqu’à ce jour, seuls des hockeyeurs de la LNH ont été jumelés à des patineuses artistiques. Mais le partenaire de Bonhomme sera nul autre que David Pelletier, médaillé d’or olympique en double avec Jamie Sale en 2002 et entraîneur et chorégraphe à l’émission.

« J’adore un nouveau défi et je prends plaisir à faire des choses bizarres », a dit Bonhomme, lundi, de la Finlande où l’équipe féminine du Canada participe à un tournoi international.

Bonhomme fera une première apparition à Battle of the Blades à la fin septembre. L’émission sera tournée au MasterCard Centre de Toronto.

Contrairement aux joueurs de hockey, la hockeyeuse de 26 ans de Sudbury, Ontario, devra échanger ses épaulières contre une robe de patinage artistique. Bonhomme dit n’avoir aucune idée à quoi ressemblera son premier costume, mais elle s’attend à de la paillette.

« J’ai parlé à quelques filles qui participent à l’émission. L’une d’entre elles m’a demandé : “As-tu déjà patiné en ne portant presque rien?” », a dit Bonhomme.

« J’ai fait une entente avec moi-même. Lorsque je vais recevoir la robe, je vais l’apporter chez moi, l’enfiler, me promener sur Spadina, attirer tous les regards et ensuite la porter pour aller à une séance d’entraînement, au hockey, entendre toutes les railleries de sorte que l’émission venue, je serai à l’aise avec ce que je porte. »

Parmi les joueurs de hockey prenant part à la saison 3 se trouvent l’ancien joueur des Maple Leafs de Toronto, Bryan Berard, Brad May, qui a remporté la coupe Stanley avec les Ducks d’Anaheim en 2008, et Boyd Devereaux, qui a remporté la coupe avec Détroit en 2002.

Le cogneur Wade Belak, qui a évolué auprès de cinq équipes différentes de la LNH, le défenseur de l’Avalanche du Colorado, Curtis Leschyshyn, et l’ancien joueur des Flames de Calgary, Cale Hulse, sont les autres hockeyeurs.

Outre Pelletier, la Russe, Elena Berezhnaya, et la Canadienne, Tanith Belbin, championne en danse, s'ajoutent au contingent de spécialistes du patinage artistique. Les Canadiennes Marie-France Dubreuil et Anabelle Langlois, ainsi que la patineuse russe Violetta Afanasieva seront de retour à l’émission.

Le couple gagnant reçoit 100 000 $ pour l’œuvre caritative de son choix.

L’an dernier, Bonhomme a participé à l’émission Wipeout Canada consacrée aux athlètes. L’émission a été diffusée le 24 avril, veille du match pour la médaille d’or du Championnat mondial féminin de l’IIHF que le Canada a perdu en prolongation aux mains des États-Unis.

Bonhomme avait alors bien failli se qualifier pour le dernier groupe de Wipeout Canada, groupe dont les participants doivent franchir un immense parcours à obstacles.

Les réalisateurs de Battle of the Blades ont initialement invité une des coéquipières de Bonhomme au sein de la formation canadienne à l’émission. Cette joueuse, que Bonhomme a refusé de nommer, a décliné l’invitation.
Ayant acquis de l’expérience à Wipeout Canada, Bonhomme se sentait prête à relever un autre défi à la télévision.

À cinq pieds sept pouces, 140 livres, Bonhomme n’a pas un gabarit imposant, mais elle est néanmoins plus lourde que la plupart des patineuses en double.

Elle doit conserver sa musculature pour la saison de hockey qui s’amorce auprès de son équipe de Toronto dans la Ligue canadienne de hockey féminin et pour ses matchs avec l’équipe nationale cet hiver. Elle ne peut perdre de la masse pour être plus légère lors des séances de patinage artistique.

« Je n’y penserais même pas à cause de ma carrière au hockey », dit-elle. « Je ne pourrais jamais faire cela au milieu de la saison. Le hockey est mon principal emploi et le sera toujours. 

« Je craignais qu’ils ne puissent trouver quelqu’un capable de me soulever, mais David est si puissant et fort et bon dans ce qu’il fait que tout semble si facile. » 

Pelletier s’attend à devoir constamment répondre à des questions sur le fait qu’il doit soulever Tessa dans les airs, mais il dit que cela ne le préoccupe pas.

« Être capable de la soulever est le moindre de mes soucis », a-t-il déclaré d’Edmonton. « La fille doit être forte. Je préfère soulever une table lourde qu’un matelas mou et je ne la compare pas à une table.

« Mais c’est une athlète et elle s’entraîne extrêmement fort. Elle est consciente de son corps comme seuls les athlètes peuvent l’être, alors une fois dans les airs quand quelqu’un lui dit de contracter quelque chose, elle sait quoi faire. »

Afin de paraître gracieuse sur la glace, Bonhomme se fie à l’expérience qu’elle a acquise dans les cours de ballet qu’elle a suivis de 4 à 11 ans et elle suit les conseils d’amis propriétaires d’un studio de danse.

« Il suffit de s’habituer à se regarder dans le miroir et de s’entraîner », dit-elle.

Les hommes ont habituellement de la difficulté à s’habituer aux patins avec des pics. Et Bonhomme les comprend très bien. Elle affirme n’avoir jamais porté de patins de figures avant de commencer à s’entraîner pour l’émission au milieu de juillet.

« Lorsque vous accrochez un pic, vous vous retrouvez sur la glace avant même de réaliser que vous tombez », dit-elle.

Une des raisons pour lesquelles Bonhomme a été choisie pour faire partie de la formation olympique en 2010 est la fluidité de son patinage avant et arrière. Pelletier croit que ses habiletés vont l’aider à l’émission.

« La première fois que j’ai pris sa main et que nous avons patiné ensemble, j’ai remarqué qu’elle avait un bon rythme en patinant », se souvient-il. « En patinage artistique, on dit qu’il est important “d’avoir des genoux”. J’ai été très impressionné par la façon dont elle s’est adaptée aux lames des patins de figures. »

Bonhomme a eu un horaire très chargé en août. Elle participait à des séances de patinage artistique le matin avec les autres patineurs de l’émission suivies de son entraînement pour le hockey en après-midi, et le soir, elle était de retour à l’aréna pour d’autres séances de patinage artistique.

Elle soutient qu’elle n’hésitera pas à prendre une journée de congé de l’émission si elle ressent de la fatigue ou si elle est malade. Bonhomme admet qu’elle ne pensait pas avoir autant de plaisir en patinage artistique.

« Wipeout est une émission de télévision que j’ai déjà regardée et j’ai toujours dit que si un jour j’avais l’occasion de faire ça, ne n’allais pas la laisser filer, et c’est ce que j’ai fait », dit Bonhomme. « Lorsque l’émission est entrée en ondes, je me suis dit “Tu sais quoi?” “Pourquoi pas?” 

« C’est une excellente façon de sensibiliser les gens à la façon dont nous nous entraînons comme joueuses de hockey, à nos aptitudes en patins et de faire la promotion de notre sport après Vancouver, voir de faire la promotion de notre ligue, la LCHF. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe Esso 2014 : FRA 7 – MON 2
23 avril 2014
Le Phantom décoche 50 tirs au but pour récolter son premier gain de la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - FRA 2
22 avril 2014
Les deux buts de Caitlin Dempsey mènent Fraser Valley à la victoire
Coupe TELUS 2014 : PA 1 - CHA 1
22 avril 2014
Les gardiens de but volent la vedette et les Mintos et Grenadiers font match nul.
Coupe Esso 2014 : MON 5 - EDM 4
22 avril 2014
Faith Steeves a réussi un tour du chapeau pour mener les Rockets à leur première victoire.
Coupe Esso 2014 STC 2 – SUD 1
22 avril 2014
Le but d’Alexa Vasko en infériorité numérique dans les derniers instants du deuxième tiers a fait la différence.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - HFX 0
22 avril 2014
Longo a marqué deux fois pour procurer un premier gain aux Young Nationals.
Coupe TELUS 2014 : MJ 3 - OKA 3
22 avril 2014
Un autre match nul pour les Generals et les Rockets, cette fois de 3-3.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: