Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
L'Équipe Nationale de Hockey Sur Luge du Canada Vise Une Autre Médaille D'Or Paralympique
SLD.001.10
|
11 mars 2010
|
|

VANCOUVER – D’abord, l’équipe de hockey féminin du Canada a remporté l’or olympique. Puis, trois jours plus tard, les hommes ont réussi le même exploit aux Jeux de Vancouver.

Maintenant, c’est au tour de l’équipe canadienne de hockey sur luge de tenter de réussir le tour du chapeau en or.

L’équipe canadienne qui a remporté la victoire il y a quatre ans à Turin est de retour pour défendre son titre aux Paralympiques de Vancouver.

« Comme athlète, personne n’est heureux à moins de remporter la médaille d’or », déclare l’avant Hervé Lord. « Tout le monde veut gagner, et c’est l’attitude que nous avons, toute l’équipe ensemble. Nous allons à Vancouver pour gagner la médaille d’or. »

La formation canadienne entreprend sa quête aux Paralympiques au troisième rang mondial. L’équipe a remporté le bronze au Championnat mondial du hockey sur luge 2009 derrière les Américains et les Norvégiens qui ont terminé au deuxième rang.

Le Canada était quatrième avant les Jeux de Turin où il a battu la Norvège dans le match pour la médaille d’or. Les Canadiens ont marqué lors de leur premier tir au but du match et le gardien de but Paul Rosen a tenu le fort en route vers une victoire de 3 -0.

L’avant Billy Bridges a scellé l’issue du match en marquant dans un filet désert. Il a par la suite été nommé à l’équipe des étoiles des Paralympiques.  

« Blanchir (la Norvège) dans le match pour la médaille d’or est une expérience qu’aucun d’entre nous n’est sur le point d’oublier », a déclaré Bridges lors d’une récente entrevue.

Lord, 52 ans, qui en sera à ses cinquièmes Jeux paralympiques, dit qu’il n’y a aucune raison pouvant empêcher les Canadiens de défendre leur titre.

« L’équipe que nous avions à Turin est presque la même que celle que nous avons cette année à Vancouver, moins deux gars », dit-il. « Nous avons fait la même chose à Turin. Nous avons abordé chaque match comme s’il s’agissait du match pour la médaille d’or. »

Lord n’a pu s’empêcher de remarquer que les partisans à Vancouver étaient très tapageurs après chaque victoire au hockey olympique. Une victoire quelconque se traduisait par des chants et de la danse dans les rues.

Il espère que les partisans qui vont assister aux matchs de l’équipe paralympique à l’aréna Thunderbird de l’Université de la Colombie-Britannique seront tout aussi enthousiastes.

« Nous avons joué un match l’an dernier à l’Université pour essayer les installations et l’endroit était rempli à craquer », dit-il. « Pour nous, ce fut un aperçu de ce qui va se produire à Vancouver. Tout le monde est excité à propos du hockey sur luge et des Paralympiques en général. »

Le hockey sur luge a fait son entrée aux Jeux paralympiques de 1994 à Lillehammer.

Tout comme au hockey sur glace, chaque équipe envoie six joueurs à la fois sur la glace, y compris un gardien de but. Pour être admissibles, les joueurs doivent avoir une incapacité permanente des membres inférieurs.

Les athlètes prennent place sur un cadre de métal sur lequel deux lames sont fixées. Chaque joueur tient deux bâtons de hockey de 75 centimètres de long munis de pics à une extrémité pour aider à déplacer la luge et d’une courbe à l’autre extrémité pour manier la rondelle.  

Le Canada a remporté le bronze en hockey sur luge à Lillehammer, l’argent à Nagano en 1998 et a terminé au quatrième rang à Salt Lake City en 2002.

Hervé Lord a entrepris sa carrière au hockey sur luge en 1987, quatre ans après l’amputation de sa jambe droite au-dessus du genou à la suite d’un accident d’automobile.

L’employé de Statistiques Canada détient aussi une médaille d’argent des Jeux de Nagano au 100 mètres courte piste en course sur luge.

Lord se fait constamment taquiner par ses coéquipiers du fait qu’il est le plus vieux joueur de l’équipe.

« Ça ne me dérange pas du tout. Ils sont simplement jaloux parce qu’ils savent qu’ils ne se rendront jamais là (jouer jusque dans la cinquantaine », dit-il en riant. « De toute façon, je ne me sens pas comme un homme de 52 ans. Je dis toujours que je vais continuer à jouer jusqu’à ce que mon corps ne suive plus. Dans mon cas, j’essaie de rester en santé. Je mange bien. Je m’entraîne régulièrement. »

Lorsqu’on lui demande ce qu’il aimerait que les gens retiennent de son sport aux Paralympiques, Lord a souligné l’aspect robuste de celui-ci.

« Lorsqu’un hockeyeur valide se fait plaquer contre la bande, il y a du plexiglas qui assure une certaine souplesse », dit-il. « Mais avec nous, quand nous allons dans un coin et que nous sommes frappés durement, la bande ne bouge pas. C’est comme un mur de briques. »

Bridges, qui nomme la vedette des Capitals de Washington, Alexander Ovechkin, comme son joueur préféré, est d’accord avec Lord.

Il dit qu’on lui demande souvent ce que font les joueurs de hockey sur luge lorsqu’ils se font renverser.

« Je veux que les gens comprennent que nous sommes des athlètes à plein temps. Certains des gars de l’équipe soulèvent des charges de presque 400 livres », dit-il. « Lorsque nous sommes frappés, nous nous relevons comme dans la LNH. »

Bien que l’équipe de hockey sur luge n’ait pas besoin de motivation supplémentaire pour remporter l’or, Bridges affirment que les joueurs puisent de la force en pensant à un de leurs joueurs qui n’a pu participer.

Matthew Cook, qui a pris part au championnat mondial et au Défi mondial de hockey sur luge que les Canadiens ont perdu aux mains des Américains, est chez lui à Edmonton en train de se battre contre une récurrence du cancer qui a entraîné l’amputation de sa jambe gauche en 2006.

« Il est tout simplement le meilleur coéquipier que l’on puisse avoir », dit Bridges. « Il est dans nos pensées, dans tout ce que nous faisons. Il a toujours été une grande source d’inspiration pour nous, même lorsqu’il n’était pas malade. C’est vraiment un gars super. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
CMM18 2014 : CAN 2 - SVK 1
20 avril 2014
Les deux buts de Brendan Perlini donnent la victoire au Canada aux dépens des Slovaques.
Coupe Esso 2014 : WEY 2 - SUD 1
20 avril 2014
Jenica Whitrow a compté avec moins de deux minutes à écouler et Weyburn l’a emporté.
Coupe Esso 2014 : EDM 1 - FRA 0
20 avril 2014
Jessica Healey marque l’unique but du match alors que le Thunder remporte son premier match.
CMM18 2014 : CAN 5 - GER 2
19 avril 2014
Ryan Gropp a marqué avec 5 min 36 s à jouer pour aider le Canada à signer un deuxième gain.
CMM18 2014 : CAN 3 - SWE 1
17 avril 2014
Jake Virtanen a marqué deux buts et Mason McDonald a effectué 24 arrêts.
CMFM18 2014 : CAN 5 – USA 1
30 mars 2014
L'équipe fém. des m18 remporte l'or.
CMFM18 2014 : CAN 7 – JPN 1
23 mars 2014
Le Canada amorce le mondial avec un gain
OLY 2010 : SUI 1 - CAN 10
15 février 2010
L'ÉN féminine du Canada c. la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : entraînement
13 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : cérémonies d'ouverture
12 février 2010
Cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : photos d'équipe
09 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : entraînement
08 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: