Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Syvret Profite de Son Expérience Au CMHJ
Derrik T. Sovak
|
WJC.012.05
|
2 janvier 2005
|
|

Danny Syvret est le seul membre de l’équipe nationale junior du Canada qui n’a pas été repêché à l’heure actuelle. Il est bien connu des partisans des Knights de London de l’OHL. La saison dernière, il a cumulé une fiche de +43 pour terminer au deuxième rang de l’OHL et des Knights au chapitre des plus et moins.

Il en est à sa première présence au championnat mondial junior, et à sa dernière, mais il connaît bien la scène internationale. Syvret faisait partie d’Équipe Ontario au Défi mondial des moins de et il a assisté au camp de développement de l’équipe nationale junior à Calgary, Alberta, en août dernier.

Danny Syvret rêvait de faire partie de l’équipe nationale junior du Canada depuis qu’il était à l’école primaire. « Chaque année, à Noël, il n’y a d’autre hockey que le championnat mondial junior. Alors, tout le monde regarde des jeunes de 19 ans à la conquête de l’or et c’est très excitant. »

Le jeune homme de Milgrove, Ontario, connaît une saison remarquable avec les Knights. Il a été nommé Joueur de la semaine après une série de trois matchs au cours desquels il a cumulé cinq buts et sept points. En novembre, Syvret a marqué sept buts et ajouté sept aides en 11 matchs avant d’être nommé le Joueur du mois de l’OHL. 

« J’ai eu un bon mois en novembre », dit Syvret. « Je tirais au but et la rondelle trouvait le fond du filet. » Ce fut aussi un excellent mois pour les Knights qui ont remporté une série de 30 matchs sans défaite et Danny Syvret y était pour quelque chose. « C’est phénoménal de jouer avec une équipe comme celle-là et de remporter des matchs comme nous l’avons fait. Je suis heureux d’en avoir fait partie. »

Syvret ne passe pas inaperçu au championnat mondial cette année. Il est à égalité au troisième rang d’Équipe Canada au chapitre des plus et des moins, une statistique importante selon lui. « J’essaie de m’occuper de ma propre extrémité. Les plus et moins sont une statistique importante au hockey et si je peux rester du côté positif, je suis très content. »

Danny Syvret dit que les statistiques individuelles ne sont pas vraiment importantes, pourvu que le Canada gagne. Il a ajouté que tout résultat autre qu’une médaille d’or pour le Canada cette année serait décevant. « Le pays attend depuis neuf ans que l’équipe junior remporte l’or. C’est la seule chose qui nous rendra heureux nous aussi. » 

Pendant ses temps libres au CMHJ, Syvret s’amuse à battre son compagnon de chambre Braydon Coburn aux échecs. « Ces luttes sont très chaudement disputées », dit Syvret « mais je mène 4-1 dans la série. »

Danny Syvret ne semble pas s’en faire trop de son jeu au championnat junior ni de son statut dans la LNH. « Je ne pense pas vraiment à cela. Si le fait de jouer dans ce tournoi ou pour London améliore mes chances, tant mieux, mais je ne vais pas m’en faire avec ça avant la fin de ce tournoi. » Syvret espère pouvoir jouer au hockey professionnel dans le futur, mais dit que cela est encore loin. « J’espère pouvoir aller jouer quelque part. Mais pour l’instant, je me concentre sur ceci. »

Équipe Canada profite d’un jour de congé au Jour de l’An, mais affrontera l’équipe gagnante du match quart de finale opposant la Finlande à la République tchèque. « J’aimerais affronter une équipe ou l’autre », dit Syvret. « Nous avons vu ce que les Finlandais avaient à offrir alors ce serait bien d’affronter les Tchèques. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: