Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Les États-Unis et la Finlande Mettent Leurs Systèmes Au Point Lors de L'Entraînement du 28 Décembre

WJC.039
le 28 décembre 2005

Par John Kurucz

Comme le veut le dicton, la perfection vient en s’exerçant. Au début de l’après-midi, en ce 28 décembre, les formations américaine et finlandaise se sont entraînées en vue de leur affrontement ce soir à 20h00 au Pacific Coliseum, affrontement qui sera présenté sur les ondes de TSN HD.

Après une victoire écrasante de 11 –2 sur la Norvège, deux jours auparavant, l’entraîneur-chef des États-Unis, Walt Kyle, a dirigé une séance d’entraînement de 50 minutes à vive allure au cours de laquelle il a abordé les unités spéciales, les schémas pour les sorties de zone et des exercices pour les gardiens de but.
Il va sans dire que les joueurs étoiles comme Phil Kessel et Robbie Schremp n’ont aucune difficulté à trouver le fond du filet, mais ce qui est ressorti de l’entraînement aujourd’hui, c’est que presque chaque joueur de la formation américaine semblait n’avoir aucune difficulté à tirer la rondelle dans les coins du filet.

L’un après l’autre, les tirs allaient exactement là où ils devaient aller face aux deux gardiens américains. C’était des tirs de précision, placés facilement dans les coins supérieurs, inférieurs et entre les jambières.

Malgré le barrage de tirs, les deux gardiens de but américains, Cory Schneider et Jeff Frazee, n’ont pas été ébranlés au cours de l’entraînement aujourd’hui.

Vers la fin de l’entraînement, la formation américaine a formé des groupes distincts pour aborder le travail des unités spéciales.

Les deux unités affectées aux avantages numériques semblaient dynamiques et celles affectées aux désavantages semblaient prêtes à frustrer les unités adverses tentant de profiter d’un avantage numérique.

Les Américains ont mis en oeuvre une boîte serrée, mais mobile, tout en faisant en sorte que les joueurs affectés au désavantage numérique pourront neutraliser les équipes adverses dans le bas de la zone si elles ne possèdent pas la vitesse nécessaire pour déplacer la rondelle contre une équipe de haut niveau comme les États-Unis.
Pendant que les Américains étaient à leur affaire lors de l’entraînement, les Finlandais ont participé à un entraînement plus décontracté pendant 40 minutes.

Après avoir assisté à l’entraînement des États-Unis, la formation finlandaise de l’entraîneur-chef Hannu Aravirta, s’est avancée sur la glace peu après midi et a entrepris une série d’exercices visant la possession de la rondelle et les sorties de zone.

Les exercices se sont déroulés à vive allure, mais plusieurs des premières passes des défenseurs lors des sorties de zone ne parvenaient pas aux bâtons des avants.

Il ne faut pas accorder une trop grande attention aux séances de patinage le matin avant un match, mais les Finlandais devront rehausser leur jeu de plusieurs crans après leur défaite de 5 –1 aux mains du Canada le 26 décembre dernier.

L’équipe de la Finlande a aussi effectué une série d’exercices 2 contre 2 au cours desquels les avants quittant leur zone remontaient la patinoire contre leurs défenseurs.

Le choix de première ronde des Maple Leafs de Toronto, Tuuka Rask, a connu un entraînement avec des hauts et des bas; il a effectué les arrêts qu’il devrait être en mesure de faire pendant un match, mais il a aussi accordé des buts qu’il aurait dû empêcher.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: