Trois étoiles de la journée
JOUR 7 – DIMANCHE 13 NOVEMBRE 2011
1. Alex Kerfoot (F) – Canada Ouest
Après deux périodes sans but dans le match pour la médaille d’or, Alex Kerfoot a été la bougie d’allumage de Canada Ouest en préparant le but d’Evan Richardson lors d’un deux contre zéro pour ouvrir la marque avant de faire mouche à son tour huit minutes plus tard à la suite d’une remontée spectaculaire. Le jeune homme originaire de North Vancouver a rehaussé son jeu en ronde éliminatoire, marquant le but gagnant en prolongation en demi-finale avant de cumuler deux points en finale.
2. Sean Maguire (G) – Canada Ouest
Ce ne fut pas son meilleur match du tournoi – celui-là est survenu en demi-finale contre la Suède –, mais Maguire a été à la hauteur devant le filet de Canada Ouest dans le match pour la médaille d’or dimanche, aidant les siens à battre Canada Est en réalisant 22 arrêts. Maguire, qui termine le tournoi avec une superbe fiche, soit une moyenne de 1,49 but contre et un pourcentage d’arrêts de 0,942, a été nommé à l’équipe des étoiles du Défi mondial junior A.  
3. Chase McMurphy (F) – Ouest (Espoirs de la LCHJ)
Joueur d’avant avec les Mustangs de Calgary dans la Ligue de hockey junior de l’Alberta, McMurphy a contribué à l’offensive de l’Ouest dans son gain de 5 -3 sur l’Est, obtenant une aide en fin de deuxième période sur le but de Sean McGovern qui a permis à l’Ouest de remporter la série, avant d’ajouter un but d’assurance au début de la troisième, aidant l’Ouest à remporter la Coupe du président à titre de championne des matchs des espoirs de la LCHJ pour une quatrième fois en sept ans.

JOUR 6 – SAMEDI 12 NOVEMBRE 2011
1. Zane Gothberg (G) – États-Unis
Il y a un an, Gothberg était sur le banc alors que les secondes s’écoulaient lors de la victoire de son club sur Canada Est. Il avait été retiré en début de deuxième période après avoir alloué quatre buts en 25 minutes pour voir son équipe revenir de l’arrière. Dimanche, Gothberg était l’homme de confiance des Américains, réalisant 23 arrêts pour son premier jeu blanc au DMJA. Il a aidé sa formation à ne pas quitter Langley sans une médaille pour une cinquième année de suite.
2. Matej Zadrazil (F) – République tchèque
En retard 3-0 après 40 minutes, en voie de terminer sixième, les Tchèques ont été transportés par Zadrazil au troisième tiers, marquant deux buts en 2:16 pour réduire l’écart à un but. Son équipe a quand même perdu par un filet. Elle a dominé les Russes 17-5 au chapitre des tirs au dernier engagement. Les meilleures chances ou jeux sont venus du bâton de Zadrazil. 
3. Austin Plevy (F) – Ouest (Espoirs de la LCHJ)
En remplacement de dernière minute pour cause de blessure pour les matchs des espoirs de la LCHJ, le natif de Langley a profité de la plupart de ses chances pour impressionner les centaines de recruteurs professionnels et universitaires en récolant trois passes, dont une sur le but gagnant de Tambellini en prolongation. L’Ouest l’a emporté et Plevy a été le joueur du match de son club, au grand plaisir de ses amis et de sa famille au Langley Events Centre.

JOUR 5 – VENDREDI 11 NOVEMBRE 2011
1. Devin Shore (F) – Canada Est
Ayant besoin d’un bon départ contre les triples champions défendants, Canada Est l’a obtenu de Shore, qui a compté sur un beau but en échappée où il est passé du revers à son côté droit pour ouvrir la marque. Il a aussi fait preuve de patience sur le but d’assurance à mi-chemin au troisième tiers, mettant fin au règne des Américains. L’Est jouera pour l’or pour une deuxième année de suite.
2. Alex Kerfoot (F) – Canada Ouest
Oscar Dansk a été un vrai mur de briques pour la Suède durant 120 minutes de temps réglementaire dans le tournoi, n’allouant qu’un seul but, mais Kerfoot a percé la muraille du gardien suédois, marquant à 2:09 de la prolongation pour son premier but du tournoi, aidant Canada Ouest à devenir le premier club de l’histoire de la compétition à atteindre le match de la médaille d’or après avoir perdu ses deux premiers matchs en ronde préliminaire.
3. Sean Maguire (G) – Canada Ouest
Perdant malchanceux à son premier départ du tournoi, alors qu’il a bloqué 28 tirs pour quand même s’incliner 2-0 face à la Suède, Maguire a été très solide pour les Canadiens depuis, n’allouant que deux buts lors de victoires sur les Tchèques et les Suédois. Le gardien originaire de Powell River, C.-B. a été encore constant vendredi dans une victoire contre la Suède, réalisant 28 arrêts, dont neuf au troisième tiers, alors que l’Ouest a été fortement dominé au chapitre des tirs au but.

JOUR 4 – JEUDI 10 NOVEMBRE 2011
1. Curtis Loik (F) – Canada Ouest
Avec seulement un but en deux matchs, Canada Ouest avait besoin d’un joueur qui allait s’imposer en offensive. Loik a rempli ce rôle à merveille dans un gain de 4-1 en quart de finale sur la République tchèque. Le joueur originaire de North Vancouver, C.-B., a foncé au filet pour inscrire le premier but du match avant de compter le but vainqueur grâce à des mouvements ingénieux et des mains rapides. Canada Ouest jouera encore en demi-finale du DMJA.
2. Andrei Vasilevski (G) – Russie
Même dans la défaite, le cerbère russe a été remarquable, bloquant 49 tirs pour garder son équipe dans le match avant qu’un doublé ne coule son équipe dans un revers de 6-3 aux mains des États-Unis. Vasilevski a reçu au moins 17 tirs lors de chaque période et a été la seule raison pourquoi les Russes étaient encore dans le coup après 20 minutes, retraitant au vestiaire avec une égalité de 1-1, dominés 20-5 au chapitre des tirs.
3. Sean Kuraly (F) – États-Unis
Alors que la Russie prenait le momentum en début de troisième période, ayant transformé un déficit de 4-1 en retard de 4-3, Kuraly a freiné les Russes. Il s’est emparé d’un retour chanceux du bâton d’un défenseur pour permettre aux Américains de prendre une avance de deux buts après que la Russie ait réduit l’écart à un but. Il a ensuite complété la marque dans les derniers instants pour clouer le cercueil des adversaires. Les États-Unis peuvent encore viser un quatrième titre.

JOUR 3 – MERCREDI 9 NOVEMBRE 2011
1. Mario Lucia (F) – États-Unis
Jouant contre trois de ses coéquipiers des Vees de Penticton, le natif du Minnesota s’est assuré que la troupe américaine ait un bon départ, préparant la table pour Sean Kuraly en avantage numérique en fin de première période et inscrivant un but sur l’attaque massive 2:18 plus tard pour permettre aux États-Unis de prendre les devants 2-0 après 20 minutes. Il a inscrit son deuxième du match en fin de troisième période pour couronner une victoire de 6-1 des États-Unis. Les champions défendants joueront en quart de finale jeudi.
2. Andrei Vasilevski (G) – Russie
Le cerbère de 6 pieds 3 pouces a été la seule raison pourquoi les Russes ont atteint la prolongation contre Canada Est, réalisant 18 de ses 44 arrêts en temps réglementaire lors des 20 dernières minutes, alors que la Russie a été bombardée de 18 tirs contre 3. Il a ensuite freiné les trois tireurs canadiens en tirs de barrage, réalisant un arrêt spectaculaire avec la lame de son patin face à David Friedmann, permettant à la Russie de se rendre en quart de finale jeudi sur une note gagnante.
3. Arseni Khatsei (F) – Russie
Khatsei a été l’un des meilleurs joueurs russes en ronde préliminaire et a fait mouche lorsque son équipe en avait vraiment besoin mercredi, inscrivant le but égalisateur à mi-chemin au deuxième engagement avant de compter le seul but de la fusillade. La Russie termine juste derrière Canada Est au classement du groupe B. Khatsei a marqué lors des deux matchs de la ronde préliminaire de son club et se trouve au cinquième rang des meilleurs pointeurs de la compétition.

JOUR 2 – MARDI 8 NOVEMBRE 2011
1. Mathias Israelsson (G) – Suède
Une autre journée, un autre gardien suédois qui décroche la première étoile. Vingt-quatre heures après qu’Oscar Dansk ait connu une performance de 44 arrêts dans un gain de 1-0, Israelsson a repoussé 37 rondelles pour blanchir Canada Ouest 2-0 et aider la Suède à s’approprier le premier rang du groupe A et obtenir un laissez-passer en demi-finale. Il a joué un rôle important dans la performance de 0 en 6 des Canadiens en avantage numérique.
2. Radim Matus (F) – République tchèque
Matus, accompagné de ses partenaires de trio, Erik Nemec et Petr Koblasa, a sonné la charge pour les Tchèques dans leur premier gain au Défi mondial junior A, inscrivant un but et deux passes dans un triomphe face aux Russes. La ligne Matus-Nemec-Koblasa a inscrit sept points et a participé aux trois premiers buts de la République tchèque. L’équipe a pris une avance de 3-1 en deuxième période pour tenir le fort jusqu’à la fin du match.
3. Carson Cooper (F) – Canada Ouest
L’honneur du joueur du match de son équipe lui a été décerné avec raison. Cooper était partout sur la glace pour Canada Ouest dans ce revers de son équipe à son premier duel face aux Suédois. Son trio, complété par Alex Kerfoot et Travis St. Denis, a attaqué le filet de la Suède plusieurs fois, mais le cerbère Mathias Israelsson (voir ci-dessus) a empêché Copper et ses partenaires d’être récompensés pour leurs efforts.

JOUR 1 – LUNDI 7 NOVEMBRE 2011
1. Oscar Dansk (G) – Suède
Tel qu’attendu, Dansk été spectaculaire. Il a livré une des plus belles performances de tous les temps au Défi mondial junior A en repoussant 44 tirs pour permettre à la Suède de surprendre les triples champions en titre, les États-Unis, les blanchissant 1 -0 grâce au but de Ludvig Nilsson avec six secondes à jouer. Dansk a réalisé 14 arrêts en première période, 18 en deuxième et 12 en troisième.
2. Randy Gazzola (D) – Canada Est
Malgré le fait qu’il n’a marqué que quatre buts en 15 matchs avec les Golden Hawks de Trenton de l’OJHL cette saison, Gazzola a été la vedette offensive de Canada Est à son premier match contre la République tchèque, marquant trois buts dans la victoire de 5 -0 des siens. C’était la 14e fois qu’un joueur réalisait un tour du chapeau au Défi mondial junior A, mais la première fois qu’un défenseur réussissait l’exploit.
3. Adrian Ignagni (G) – Canada Est
Ignagni n’a eu à repousser que 16 tirs pour réussir le jeu blanc contre les Tchèques, et il n’a pas eu à effectuer des arrêts difficiles, mais son choix est plutôt fondé sur sa place dans le livre des records du Défi mondial junior A. Le match de lundi était le 66e de l’histoire du tournoi, qui a vu le jour en 2006, mais Ignagni est le premier gardien de but à réussir un jeu blanc.