Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
UFA et Omsk de Plus Près
Lucas Aykroyd
|
WJC.009.07
|
28 août 2007
|
|

Trouver Moscou ou Saint-Pétersbourg sur une carte ne devrait pas être trop difficile pour le partisan de hockey canadien moyen. Mais Ufa et Omsk, les deux villes-hôtesses russes qui accueillent la Super série Canada-Russie, ne sont pas aussi bien connues.

Ufa, située à 1 169 kilomètres au sud-est de Moscou dans l’Oural, a produit sa part de joueurs de hockey talentueux au fil des ans. Depuis la chute de l’Union soviétique en 1991, cinq joueurs de cette ville portuaire de 1,1 million d’habitants ont accédé à la LNH.

Celui qui a connu le plus de succès a été le défenseur Igor Kravchuk qui a pris part à 699 matchs auprès de six clubs : Chicago, Edmonton, Saint-Louis, Ottawa, Calgary et la Floride. Mais Kravchuk a connu encore plus de succès sur la scène internationale où il a remporté quatre médailles olympiques en hockey, un record (qu’il partage avec le gardien soviétique, Vladislav Tretiak, et l’avant tchèque, Jiri Holik), dont deux d’or (19).

Un des coéquipiers de Kravchuk à la Coupe Canada 1987 était Alexander Semak, lui aussi originaire d’Ufa. Semak a été l’auteur du but gagnant en prolongation lors du premier match de la série finale deux de trois – un excitant match qui s’est terminé par la marque de 6 -5 en prolongation – avant que le Canada gagne la série en remportant les deux autres matchs grâce à des buts classiques de Mario Lemieux. Semak a disputé 289 matchs avec New Jersey, Tampa, les Islanders, et Vancouver au cours des années 1990 avant de mettre fin à sa carrière en Russie.

Pour sa part, le défenseur Andrei Zyuzin sera à nouveau la fierté d’Ufa lorsqu’il revêtira l’uniforme des Blackhawks de Chicago, sa sixième équipe de la LNH, en 2007-08. L’avant Vadim Sharifijanov (New Jersey, Vancouver) et le défenseur Nikolai Tsulygin (Anaheim) ont aussi fait brièvement carrière dans la LNH.

Mais qu’ont en commun tous ces joueurs? Ils ont tous porté, à un moment ou l’autre, le chandail de leur club local, Salavat Yulaev, qui est toujours en quête de son premier titre dans la Super ligue russe. Ses chances pour l’an prochain se sont peut-être améliorées avec la mise sous contrat d’Oleg Tverdovsky et d’Alexander Perezhogin, deux anciens de la LNH.

La ville d’Omsk, qui est un centre urbain producteur de pétrole dans le sud-ouest de la Sibérie, a, quant à elle, déjà remporté le titre de la Super ligue russe en 2004, et son équipe, Avangard, a sans contredit été la meilleure équipe au monde pendant le lockout de la LNH en 2005. Avangard, avec Jaromir Jagr et Maxim Sushinsky en tête, a battu Karpat Oulu de la Finlande pour remporter la première Coupe des champions européens de l’IIHF à Saint-Pétersbourg cette année-là.

Il est intéressant de noter qu’Omsk a attiré plusieurs joueurs tchèques outre Jagr. Le regretté et légendaire Ivan Hlinka, qui a dirigé l’équipe de la République tchèque à une médaille d’or olympique en 1988 à titre d’entraîneur, a pris la barre derrière le banc d’Omsk en 2002-03, tandis que Pavel Patera, un excellent marqueur tchèque qui a évolué avec Dallas et Minnesota, a porté le logo de l’aigle rouge d’Avangard sur sa poitrine pendant trois saisons.

Parmi les joueurs nés à Omsk et dignes de mention, notons l’avant Alexander Svitov (ancien choix de première ronde du repêchage de la LNH qui a passé du temps à Tampa Bay et Columbus), l’avant Andrei Taratukhin (un espoir de Calgary), le défenseur Viktor Blinov (champion olympique en 1960 et champion mondial) et le défenseur Yuri Shatalov (qui a pris part à deux matchs lors de la Série du sommet de 1972).

En ce qui a trait à la Russie, elle espère qu’Alexei Cherepanov deviendra un des meilleurs joueurs originaires d’Omsk. Il en va de même pour les Rangers de New York qui ont repêché la jeune étoile 17e au total lors du repêchage de la LNH en juin. L’ailier de 18 ans a cumulé 29 points en 47 matchs avec Avangard la saison dernière, et il devrait être la bougie d’allumage de l’offensive russe pendant cette Super série.

Peu importe le résultat, Ufa et Omsk se joindront certainement à Moscou et Saint-Pétersbourg dans l’histoire du hockey canadien et russe et les deux villes se tailleront une place dans la rivalité grandissante entre le Canada et la Russie.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: