Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Les Espoirs Couturier Et Nugent-Hopkins Veulent Prendre Part Au Mondial Junior
WJC.005.10
|
13 décembre 2010
|
|

TORONTO – L’an dernier, c’était Taylor et Tyler et cette année, c’est Sean et Ryan qui sont les meilleurs joueurs « surclassés » essayant de se tailler une place au sein de l’équipe du Canada pour le championnat mondial junior.

Taylor Hall a participé au mondial junior l’an dernier et a été repêché premier au total par les Oilers d’Edmonton l’an dernier. Tyler Seguin a été retranché lors du camp de sélection, mais il a été repêché deuxième au total par les Bruins de Boston.

Les deux sont encore admissibles à jouer pour le Canada au mondial junior qui s’adresse auX joueurs de moins de 19 ans, mais ils ont déjà amorcé leur carrière dans la LNH.

À leur place, le camp de cette année comprend Sean Couturier des Voltigeurs de Drummondville et Ryan Nugent-Hopkins des Rebels de Red Deer, respectivement classés premier et deuxième en vue du repêchage 2011 de la LNH par les services internationaux de recrutement.

Et ils ne sont pas seuls puisque les défenseurs de 17 ans Ryan Murphy des Rangers de Kitchener et Ryan Murray des Silvertips d’Everett figurent aussi parmi les 40 joueurs tentant d’obtenir une des 22 places au sein de la formation pour le mondial junior qui commence le 26 décembre à Buffalo, New York. Murray ne sera admissible au repêchage qu’en 2012. 

À son départ pour le camp, Couturier, un centre de six pieds trois pouces, occupait le troisième rang des pointeurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec ayant cumulé 16 buts et 35 aides. Son gabarit et ses mains souples ont fait de lui le joueur pressenti pour être le premier choix au total au repêchage.

« J’essaie de ne pas y penser », a affirmé le fils de l’ancien joueur de la LNH Sylvain Couturier, lundi. « Je me concentre simplement sur faire partie de l’équipe. »  

« Il y a beaucoup de centres ici, mais je me concentre sur moi et sur la façon dont je dois jouer. »

Comme la plupart des joueurs, Couturier a pris un certain temps à s’ajuster lors du premier match intraéquipe dimanche soir, mais il a connu de bons moments aux côtés de Michaël Bournival des Caratactes de Shawinigan et du coriace ailier droit Zack Kassian des Spitfires de Windsor. Couturier a presque marqué en troisième période, mais son tir de la zone privilégiée a frappé le poteau. 

L’entraîneur-chef Dave Cameron dit qu’il n’hésiterait pas à choisir des joueurs plus jeunes, même plus qu’un comme le veut la tradition, pourvu qu’ils prouvent qu’ils sont capables de bien jouer dans les trois zones.

Il dit que les joueurs plus jeunes ne veulent parfois pas adopter un jeu défensif parce qu’ils ont été les joueurs étoiles tout au long de leur cheminement et qu’on ne leur a jamais demandé de le faire.

Cela n’inquiète pas Couturier. 

« Je suis généralement un bon avant dans les deux sens du jeu, alors j’essaie de rester fidèle à moi-même et de jouer de ma façon habituelle », affirme le patineur qui est né à Phoenix où son père évoluait dans les rangs mineurs, mais qui a grandi à Bathurst au Nouveau-Brunswick.

Quant à Nugent-Hopkins, qui ne fait que six pieds, 166 livres, ses principaux atouts sont sa vitesse et ses aptitudes de fabricant de jeux comme en témoignent ses huit buts et 33 aides cette saison à Red Deer.

« Je ne suis pas le plus gros joueur alors je dois utiliser ma vitesse et mon agilité pour contourner mes adversaires et éviter les mises en échec et autres choses du genre », explique le jeune homme originaire de Burnaby en Colombie-Britannique. Lors du premier match intraéquipe, il a obtenu une mention d’aide sur le but de son coéquipier de trio Jaden Schwartz. 

Comme pour Couturier, le repêchage semble bien loin pour Nugent-Hopkins. La situation sera peut-être plus facile pour eux cette année, car la frénésie entourant les deux premiers choix possibles ne ressemble pas à celle qui entourait Taylor et Tyler. Néanmoins, Nugent-Hopkins se dit flatté d’être classé parmi les premiers.

« Le simple fait d’être mentionné comme ça est un grand honneur », dit-il. « Honnêtement, c’est surréel, mais c’est fantastique. J’essaie de ne pas me soucier de tout cela. »

Les services internationaux de recrutement classent les Suédois Adam Larsson et Gabriel Landeskog troisième et quatrième, mais le cinquième joueur sur leur liste est le rapide et très habile Murphy qui a bien fait lors du premier match aux côtés du vétéran Jared Cowen.

L’été dernier, Murphy n’a pas été retenu pour l’équipe des moins de 18 ans du Canada, mais sa valeur a considérablement augmenté à Kitchener où il présente une fiche de 13 buts et 31 aides en 30 matchs cette saison. 

« C’est très amusant », déclare le défenseur de cinq pieds 11 pouces, 176 livres. « Je n’ai rien à perdre – c’est comme ça que je vois les choses présentement. » 

« Je fais de mon mieux pour faire partie de l’équipe, mais je ne pense pas que les joueurs de 19 ans m’intimident, car je joue avec eux à longueur d’année avec mon équipe de club. J’essaie de ne pas penser à l’âge et je joue mon jeu. »

Cela signifie participer à l’attaque lorsqu’il le peut et utiliser sa vitesse pour revenir lorsque la rondelle se dirige dans l’autre sens.

À six pieds 190 libres, Murray est un joueur à caractère plus défensif, mais il peut contribuer à l’offensive. Il profite des nombreux conseils de Ryan Ellis de Windsor qui en est à son troisième championnat mondial junior.

« Il m’a simplement dit de jouer mon jeu et de ne pas être nerveux », dit Murray. « Il m’a dit que son premier match avait été terrible et “Que je ne pouvais faire pire que lui.” Cela m’a encouragé, un peu. »

« J’essaie simplement de jouer de la bonne façon – de garder ça simple, de jouer du hockey intelligent, défensif et sur 200 pieds. » 

Couturier est bien heureux. Il a eu 18 ans le 12 décembre. Il peut donc porter une visière et délaisser la grille complète que tous les joueurs de moins de 18 ans doivent porter conformément aux règlements de l’IIHF. Les trois autres jeunes ont tous 17 ans et doivent par conséquent porter la grille. 

Lorsqu’on lui a parlé de sa grille, Murray a fait la grimace et répondu « pas bon ».

Cameron prévoit retrancher quelques joueurs, mardi matin, avant d’annoncer les 22 joueurs qui formeront l’équipe, mercredi.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: