Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
La Scène Mondiale Impatiente D'Accueillir Les Meilleurs de Moins de 17 ans
Morris Dalla Costa
|
WU17.002.07
|
20 décembre 2007
|
|

Hier, à London, nous avons eu droit à un aperçu de ce que l’avenir nous réserve au hockey.

Ce fut impressionnant.

L’Ontario, une des dix équipes qui participeront au Défi mondial de hockey des moins de qui aura lieu ici après Noël, s’est entraînée au Western Fair Sports Centre.

Ce fut un regroupement des meilleurs jeunes joueurs de la province, plusieurs jouant déjà un rôle important au sein de leur équipe respective de la Ligue de hockey de l’Ontario.

Voilà une des principales différences entre ce tournoi et les défis des moins de 17 ans passés. Bien que plusieurs joueurs de la Ligue nationale de hockey aient pris part à cet événement, au moment de leur participation, ils n’avaient pas eu l’occasion d’avoir joué beaucoup dans la catégorie junior majeur. Ils avaient peut-être eu seulement quelques présences par période.

Cela a beaucoup changé. Plusieurs des joueurs de 16 ans qui étaient sur la glace hier ont profité de beaucoup de temps de glace auprès de leur équipe. Ils sont devenus des éléments clés du succès de leur équipe.

Ryan O’Reilly est un des meilleurs joueurs des Otters d’Erie. Ryan Ellis est le quart-arrière des Spitfires de Windsor en avantage numérique. Taylor Hall, qui n’a pu participer à l’entraînement hier, a cumulé 19 buts et 15 aides chez les Spitfires. Joey Hishon a inscrit 10 buts avec l’Attack d’Owen Sound.

Michael Latta des 67 d’Ottawa 67 ainsi que David Corrente et Justin Shugg des Generals d’Oshawa jouent beaucoup.

La formation regorge de joueurs étoiles.

Il s’agit ni plus ni moins d’un modèle réduit de l’équipe nationale junior. Hockey Canada a modifié son système il y a quelques années et la sélection est maintenant fondée sur les habiletés et l’adaptabilité.

Les joueurs ne sont plus choisis parce qu’ils peuvent jouer en désavantage numérique ou être solides à l’échec-avant. Ils sont choisis parce qu’ils sont prêts à accepter le système et à faire ce qu’on leur demande.

« Il revient à l’entraîneur de leur trouver un rôle qui entraînera le succès de l’équipe, » explique Rob Kitamura, directeur général de l’équipe de l’Ontario. « Tu ne choisis pas un gars qui est un ailier de quatrième trio capable de freiner l’offensive. Tu choisis les 22 meilleurs joueurs.

« Ce que nous avons fait, c’est de privilégier la vitesse et les habiletés liées au patinage. De là, les entraîneurs forment les trios. Je crois fermement que la vitesse est à la base de tout. Il est difficile de se défendre contre vous. C’est plus facile pour vous de vous défendre et vous éliminez le temps et l’espace. C’est comme ça que le jeu se joue de nos jours. »

Des habiletés, des habiletés et encore des habiletés. Voilà de quoi se compose cette équipe. Et ce sera également le cas des autres équipes. Que ce soit l’Atlantique, le Québec, l’Ouest ou le Pacifique, toutes sont formées des meilleurs jeunes joueurs.

« Nous sommes très habiles, mais en regardant les autres équipes qui seront formées de joueurs évoluant dans leurs ligues juniors, il y a beaucoup d’habiletés à ce tournoi, » explique Kitamura. « Regardez l’évolution de ces joueurs (comparativement) au début de la saison. Nous avons beaucoup de joueurs qui cumulent des points dans la Ligue de hockey de l’Ontario, ce qui est difficile à faire. »

Pour ceux qui ne connaissent pas bien la catégorie des moins de 17 ans, tout ce qu’ils doivent savoir c’est que la plupart des joueurs de talent qui s’y trouvent vont sans doute porter plusieurs réalisations plus importantes et plus grandes à leur fiche bien que ces réalisations ne surviendront pas avant au moins deux ans.

« C’est l’occasion de voir nos joueurs qui luttent pour une place au repêchage de la LNH et de voir les joueurs des quatre coins du monde qui seront aussi admissibles au repêchage, » a déclaré Ellis. « Dans quelques années, plusieurs de ces gars évolueront auprès d’une équipe importante. »

Ils ajouteront ainsi leur nom à la liste des joueurs qui sont déjà passés par ici et qui ont accédé aux niveaux supérieurs.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
CMM18 2014 : CAN 5 - GER 2
19 avril 2014
Ryan Gropp a marqué avec 5 min 36 s à jouer pour aider le Canada à signer un deuxième gain.
CMM18 2014 : CAN 3 - SWE 1
17 avril 2014
Jake Virtanen a marqué deux buts et Mason McDonald a effectué 24 arrêts.
CMFM18 2014 : CAN 5 – USA 1
30 mars 2014
L'équipe fém. des m18 remporte l'or.
CMFM18 2014 : CAN 1 – RUS 0 (Prol.)
29 mars 2014
Le Canada bat la Russie en prolongation.
CMFM18 2014 : CAN 5 – CZE 0
26 mars 2014
Canada blanchit les tchèques.
CMFM18 2014 : CAN 7 – FIN 0
24 mars 2014
Le Canada blanchit la Finlande 7-0.
CMFM18 2014 : CAN 7 – JPN 1
23 mars 2014
Le Canada amorce le mondial avec un gain
OLY 2010 : SUI 1 - CAN 10
15 février 2010
L'ÉN féminine du Canada c. la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : entraînement
13 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : cérémonies d'ouverture
12 février 2010
Cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : photos d'équipe
09 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : entraînement
08 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: