Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Les Frères Staal, Un Trio Au Camp D'Orientation ; de L'Équipe Nationale Masculine

le 26 août 2009



Ce serait une belle réalisation pour une équipe de la LNH d’avoir trois représentants au sein de l’équipe olympique canadienne. Que dire de trois membres d’une même famille?

Voilà ce qu’Eric, Marc et Jordan Staal aimeraient bien voir se concrétiser aux Jeux de Vancouver en février.

Les trois frères assistent tous au camp d’orientation de l’équipe nationale masculine cette semaine et ils ont pu songer à cette possibilité après avoir chacun reçu une invitation le mois dernier. Ils étaient ensemble lorsque le directeur administratif Steve Yzerman a officiellement commencé à inviter les joueurs à Calgary.



« Nous étions vraiment excités », a déclaré Jordan, lundi. « Nous étions ensemble au camp lorsque tous les trois nous avons appris la nouvelle et nous étions vraiment heureux les uns pour les autres. Il va sans dire que ce serait quelque chose de spécial si cela devait arriver pour nous. »

Cet été est déjà un été particulier pour le jeune de 20 ans qui a remporté la coupe Stanley avec Pittsburgh en juin. Il a pu imiter son frère aîné Éric et amener le trophée dans sa ville d’origine de Thunder Bay, Ontario.

Ce faisant, il a augmenté la pression exercée sur Marc, un défenseur avec les Rangers de New York, et sur le plus cadet de la famille, Jared, un espoir des Coyotes de Phoenix.

« Évidemment, tout le monde se tourne vers moi et Jared puisque nous sommes les seuls à ne pas l’avoir gagnée », dit Marc. « Mais c’est impossible de prédire des choses comme ça. Évidemment, j’aimerais bien mettre mes mains là-dessus compte tenu de tout le plaisir qu’ils ont eu avec. »

Il ne s’est pas beaucoup amusé le jour au Jordan avait la coupe.

« J’ai gardé mes distances », affirme Marc. « Je ne l’ai même pas touchée. »

---

COURT ET BON : Sidney Crosby n’a jamais eu une saison morte aussi courte depuis qu’il est dans la LNH. Et il n’en a jamais eu une aussi bonne.

Le joueur étoile des Penguins de Pittsburgh était de retour sur la glace au camp d’orientation de l’équipe nationale masculine seulement 73 jours après être devenu le plus jeune capitaine de l’histoire de la ligue à soulever la coupe Stanley. Pendant la saison morte, il a pu passer quelques jours avec le trophée et il a reçu l’Ordre de la Nouvelle-Écosse.

Malgré cela, le numéro 87 était tout excité de participer au camp.

« Le temps a passé vite, mais quand tu arrives ici et que tu vois tous les gars, toute l’excitation autour du camp et le début de la saison qui approche, c’est facile de changer de vitesse et de se préparer pour une autre », a déclaré Crosby.

---

À PROPOS DES OLYMPIQUES : L’entraîneur-chef de l’équipe olympique masculine Mike Babcock comprend très bien pourquoi les Canadiens ont un intérêt si vif pour l’équipe de 2010.

Depuis qu’il a été nommé à son poste il y a deux mois, il a passé beaucoup de temps à parler aux gens de ce à quoi pourrait ressembler la formation. Parmi ces gens, il y a ceux qui habitent près de sa résidence estivale en Saskatchewan et un groupe d’inconnus qui a remporté l’enchère pour participer à une excursion de pêche avec lui.

« Parce que je passe l’été au Canada, nous en parlons beaucoup », dit Babcock. « Ils ont mis une excursion de pêche avec moi en vente aux enchères pour des jeunes atteints de cancer. Un soir à table, j’ai tout mis devant eux – j’ai pensé qu’ils devaient au moins retirer quelque chose de leur excursion – alors, nous avons préparé nos formations et ce fut assez amusant. »

« Les plombiers avaient beaucoup de données pour moi. »

---

INVITATION-SURPRISE : Personne n’a été plus surpris d’être invité au camp d’orientation de l’équipe nationale masculine que le défenseur des Maple Leafs de Toronto, François Beauchemin.

Le joueur de 29 ans n’a jamais représenté le Canada et n’a même jamais été invité à un camp d’essai. Par conséquent, il était en état de choc lorsque Kevin Lowe lui a téléphoné le 1er juillet pour lui lancer l’invitation.

Sur place à Calgary, il se sent comme une recrue.

« Je n’ai jamais participé au mondial junior, à la Coupe du monde ou à quoi que ce soit du genre », déclare Beauchemin. « C’est nouveau pour moi. Je ne sais pas à quoi m’attendre. J’arrive ici et (je) vais voir comment ça va se passer et ce que je peux faire. »

---

GRANDIR VITE : Tout a changé assez rapidement pour Duncan Keith.

Il a assisté au camp d’orientation du Canada comme spectateur en 2005 et il participe maintenant lui-même au camp. Il n’a jamais oublié ce qu’il a vu à Kelowna, en Colombie-Britannique, il y a quatre ans.

« Je me souviens de regarder Martin St-Louis et de sa rapidité », a dit Keith. « Je ne pouvais pas croire qu’il lui avait fallu seulement deux secondes pour se rendre à l’autre bout de la glace. C’était salle comble à Kelowna et plein de gens regardaient. »

« Je me souviens d’avoir vu Wayne Gretzky dans les gradins. Le simple fait de faire partie de ça maintenant et d’être parmi les gars me donne des frissons. »

Même s’il a fait beaucoup de chemin, il n’a pas l’intention de se reposer sur ses lauriers.

« Je ne me sens pas satisfait de ce que j’ai accompli », a déclaré Keith. « C’est évidemment un grand plaisir et un honneur d’être ici, mais pour moi je n’ai pas le sentiment d’avoir accompli quoi que ce soit jusqu’à présent. »

Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: