Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
6379-CMF-01-fr

La rondelle sera bientôt en jeu au championnat mondial féminin
par Kristen Lipscombe

Halifax accueille un autre événement sportif mondial et fracasse à nouveau des records d’assistance.

Ce soir, les derniers préparatifs sont en cours au Centre Halifax Metro et au Sportsplex de Dartmouth en vue du Championnat mondial de hockey féminin 2004 de l’IIHF.

Dans une ville qui raffole du sport d’hiver de choix des Canadiens, la fièvre du hockey est indéniablement dans l’air. À l’approche de l’événement, la frénésie se répand sur la Côte Est.

Demain soir, les fruits de tous les efforts consacrés à l’organisation de cet événement incroyable commenceront à être récoltés. Le Championnat mondial de hockey féminin s’amorcera au Centre Halifax Metro alors que la Suisse affrontera les États-Unis à 16 h et que la Chine et le Canada s’avanceront sur la glace à 20h. Pendant ce temps, la rondelle sera mise en jeu au Sportsplex de Dartmouth dans un match opposant le Japon à la Suède.

Compte tenu du succès retentissant que le Championnat mondial de hockey junior a connu à Halifax en décembre 2002, le Championnat mondial de hockey féminin a tout un défi à relever. Mais, puisque 85 000 billets ont déjà été vendus, les femmes du hockey n’auront aucun problème à être à la hauteur. L’événement de cette année a été décrit comme le plus grand Championnat mondial de hockey féminin à ce jour.

Des noms connus de tous comme Hayley Wickenheiser, Cassie Campbell, Jayna Hefford et Vicky Sunohara ne représentent que quelques-unes des joueuses talentueuses qui porteront la feuille d’érable sur leur poitrine. Karen Hughes, entraîneure-chef des Varsity Blues de l’Université de Toronto, est à la barre derrière le banc d’Équipe Canada.  

Le Canada a mordu l’or à chaque championnat mondial depuis l’entrée en scène de l’événement en 1990. Non seulement sont-elles championnes en titre, mais les Canadiennes ont cumulé une fiche de 35 victoires consécutives et aucune défaite.

Bien que le blanc et rouge espère bien occuper le premier rang à nouveau, la lutte devient de plus en plus serrée. L’équipe des États-Unis est une menace constante. Lors du dernier affrontement international officiel entre les deux formations, les Américaines ont battu les Canadiennes 2-1. Le dernier match de la Coupe des quatre nations, à l’automne dernier en Suède, s’est terminé par des tirs de barrage – il a fallu 22 tirs pour décider de l’issue du match. Cammi Granato a été la seule joueuse à trouver le fond du filet, inscrivant deux buts pour donner la victoire aux siennes.  

L’équipe des États-Unis a remporté la première médaille d’or olympique à Nagano en 1998. Un huard chanceux et des efforts contre vents et marées ont permis au Canada de mériter la victoire olympique à Salt Lake City en 2002.

La Finlande et la Suède continuent aussi de réduire l’écart. La Suède a remporté le bronze aux Olympiques de 2002 à Salt Lake City tandis que les Finlandaises forment une équipe expérimentée qui visera les deux premières marches du podium au tournoi. Neuf équipes participent au tournoi cette année. L’Allemagne, la Russie, la Chine, la Suisse et le Japon travaillent sans relâche à améliorer leur jeu. Pendant que le hockey féminin continue de se répandre à l’échelle mondiale, la position du Canada au sommet du podium se trouve de plus en plus menacée.

Le Championnat mondial de hockey féminin 2004 de l’IIHF sera présenté à compter de demain jusqu’au mardi 6 mars lorsque le titre de championne mondiale sera décidé devant ce qui sera sûrement la plus importante foule de l’histoire de cet événement.

 


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: