Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Phénomène Finlandais
Forest Kenney
|
FEA.015.02
|
27 décembre 2002
|
|

Pour Jesse Niinimaki, le championnat mondial de hockey junior 2003 sera l’occasion d’étaler son talent brut et de prouver que les Oilers d’Edmonton ont fait le bon choix lorsqu’ils l’ont repêché plus tôt cette année.

Edmonton a choisi le phénomène finlandais 15e au total lors du repêchage d’entrée de la LNH en 2002, à la grande surprise des autres équipes de la ligue. Selon le centre de dépistage central de la LNH, Jesse Niinimaki était classé 50e parmi les joueurs européens avant le repêchage, mais les Oilers ont cru bon de s’emparer de son potentiel. Un fabricant de jeu ayant fait ses preuves, Jesse Niinimaki possède des habiletés pour le maniement de la rondelle qui seront son laissez-passer vers la Ligue nationale de hockey.

Jesse parle couramment l’anglais et il se présente bien. Après la défaite de la Finlande 6-3 face au Canada lors d’un match hors concours à Halifax, il s’est empressé de répondre aux questions. « J’aime le Canada », dit Niinimaki, lorsqu’on lui a parlé de la possibilité de jouer ici dans un avenir rapproché. « C’est très bien, très beau, cela ressemble beaucoup à mon pays natal, la Finlande. J’aimerais avoir la chance de jouer ici. »

Il a bien hâte de venir en Amérique du Nord et il pense que la transition se fera bien parce qu’il a quelques amis qui jouent déjà avec plusieurs équipes junior majeur. Jesse Niinimaki a admis que certains amis finlandais qui jouent au Canada lui ont prodigué des conseils pour le tournoi, surtout sur certains joueurs canadiens. « J’ai entendu que [Tootoo] est un joueur très physique, qu’il est très fort,… il frappe et ce soir je l’ai vu », a-t-il dit en parlant de la bougie d’allumage du Canada, l’attaquant Jordin Tootoo. Il a aussi ajouté qu’un déménagement à Edmonton serait plus facile si son ami finlandais Janne Niinima était encore avec l’équipe, « C’est bien d’avoir quelqu’un qui parle ma langue, au cas où je ne comprendrais pas quelque chose.»

Bien que Jesse Niinimaki mentionne son avenir à Edmonton, il admet facilement que cela ne se produira pas avant, au moins, un an ou deux. « Je ne peux pas me pencher sur cela maintenant, je dois d’abord jouer dans ce tournoi puis avec mon équipe chez moi. Ce tournoi est une belle occasion pour moi, la vitesse est plus grande ici alors je peux m’y habituer un peu. La vitesse est la principale différence. » L’allure du jeu est peut-être plus rapide mais cela ne devrait pas nuire à Jesse qui est un joueur habile doué de finesse.

Jesse sait que ses habiletés pour fabriquer des jeux l'on conduit à Halifax et qu’il doit poursuivre son jeu habile une fois le tournoi amorcé. « Je devrai [m’ajuster] à la plus petite surface ici parce que je n’ai pas autant d’espace pour me déplacer. Je dois faire de beaux jeux. » Il a montré qu’il est capable d’effectuer de belles passes lors de la défaite de son équipe contre le Canada lorsqu’il a préparé le premier but des siens en effectuant une superbe passe transversale à Jussi Timonen. « J’ai tout simplement attendu, j’avais la rondelle et tout le monde s’est dirigé vers moi, alors je l’ai passée de l’autre côté. Je suis content qu’il ait marqué. »

L’équipe finlandaise est très optimiste quant à ses chances ici à Halifax, comme le démontre la prédiction osée du gardien de but étoile, Kari Lehtonen, qui a prédit qu’il se rendrait à la finale du tournoi. Jesse Niinimaki n’était pas au courant de la prédiction de son coéquipier et lorsqu’on lui a demandé s’il aimerait en faire une à son tour, il a rapidement répondu « Non », avant d’ajouter, avec un brin de malice, « nous gagnons » alors qu’il s’éloignait, le sourire enjoué.

Peu importe que la Finlande se rende en finale ou non, cela reste à déterminer, mais une chose est certaine : Jesse Niinimaki divertira la foule et étalera son talent parmi les meilleurs jeunes joueurs du monde. Il a la passion, les habiletés et de désir d’exceller et il espère faire un cadeau en or à son pays en ce Noël.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
CMM18 2014 : CAN 5 - GER 2
19 avril 2014
Ryan Gropp a marqué avec 5 min 36 s à jouer pour aider le Canada à signer un deuxième gain.
CMM18 2014 : CAN 3 - SWE 1
17 avril 2014
Jake Virtanen a marqué deux buts et Mason McDonald a effectué 24 arrêts.
CMFM18 2014 : CAN 5 – USA 1
30 mars 2014
L'équipe fém. des m18 remporte l'or.
CMFM18 2014 : CAN 1 – RUS 0 (Prol.)
29 mars 2014
Le Canada bat la Russie en prolongation.
CMFM18 2014 : CAN 5 – CZE 0
26 mars 2014
Canada blanchit les tchèques.
CMFM18 2014 : CAN 7 – FIN 0
24 mars 2014
Le Canada blanchit la Finlande 7-0.
CMFM18 2014 : CAN 7 – JPN 1
23 mars 2014
Le Canada amorce le mondial avec un gain
OLY 2010 : SUI 1 - CAN 10
15 février 2010
L'ÉN féminine du Canada c. la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : entraînement
13 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : cérémonies d'ouverture
12 février 2010
Cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : photos d'équipe
09 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : entraînement
08 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: