Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Collège Dawson : de la Tragédie Au Triomphe

le 9 avril 2007

Par Shawna Holm

À la suite de la tragique fusillade qui est survenue au Collège Dawson de Montréal en septembre 2006, dans laquelle une femme a péri et 19 autres personnes ont été blessées, l’équipe de hockey féminin affiche une grande fierté en cette fin d’année scolaire. Voilà un autre exemple qui démontre comment ce sport prend de l’ampleur au Canada à tous les niveaux. Certaines joueuses qui ont fait leurs débuts dans la classe AA pourraient un jour joindre les rangs de l’équipe nationale féminine du Canada.

« Je crois qu’après la fusillade, nous aurions pu réagir tous différemment », affirme Scott Lambton, qui complète sa première saison en tant qu’entraîneur-chef des Blues de Dawson College. « Heureusement, l’événement nous a plutôt réunis tous ensemble ».

Plusieurs joueuses ont pu profiter du réconfort de leurs coéquipières, étant loin de la famille en raison des études au Collège Dawson. « Elles ont appris comment elles pouvaient être en sécurité avec nous », ajoute la capitaine de la formation, Karell Emard.

Depuis que les Blues ont fait leur entrée dans la Ligue de hockey collégial AA en 1999, elles ont fait un progrès remarquable. Après avoir enregistré une fiche d’un gain et de vingt-trois revers il y a deux ans, l’équipe de Montréal connaît des moments fulgurants. Elle joue présentement en demi-finale, forte d’une saison sans défaite.

L’attaquante recrue Kathryn Tooley confie que l’équipe a débuté l’entraînement au début du mois d’août l’an passé, ayant trois entraînements par semaine et un ou deux matchs les fins de semaine.

Âgée de 18 ans, Tooley ajoute que les joueuses forment vraiment une équipe unie cette année. « Nous sommes une grosse famille. Chacune peut compter sur l’autre. »

« Elles ont tout donné et ce fut très plaisant de les voir jouer au hockey, » explique Janet, la mère de Tooley. « Ces jeunes forment une équipe magnifique. »

Le collège Dawson est contraint de perdre à chaque année la plupart de ses joueuses étant donné qu’il sert de tremplin vers l’université. En fait, six ou sept joueuses vont quitter l’équipe au terme de la saison. Lambton prétend que ce fut un défi de garder le club uni en début de campagne, puisque plusieurs joueuses faisaient partie de l’élite de la ligue dans les années précédentes. Toutefois, il a remarqué que lorsque tous les membres de l’équipe adhèrent au concept d’équipe, tout le monde y trouve son compte.

« Nous avons trimé dur toute la saison », illustre Emard. « Nous avons tellement un bon esprit d’équipe. Je ne me suis jamais sentie aussi proche de mes coéquipières. »

Lambton, un ancien entraîneur de Montréal au niveau bantam AA ajoute : « Les nouvelles règles de Hockey Canada ont vraiment favorisé notre équipe. Elles laissent davantage la chance aux joueuses de finesse de s’exprimer. »

La recrue de 18 ans, Vanessa Émond, originaire de Québec, a fait état de son talent, terminant la saison avec une fiche de 44 buts et 29 aides.

« J’ai grandement apprécié la finesse et le niveau d’habileté que je pouvais trouver au sein de notre formation et j’espère que cela continuera », explique Lambton, qui a fait partie pendant quatre saisons du programme de hockey féminin du Collège Dawson avant de se voir confier le rôle d’entraîneur-chef. « Les joueuses de hockey sont beaucoup plus ouvertes à l’apprentissage, chose que j’admire vraiment. De plus, je suis très impressionné par les membres de l’équipe féminine canadienne qui sont tellement plus accessibles pour fournir des conseils. »

Après avoir recruté partout au Québec, Lambton assure qu’il a été étonné par la tenue de ses jeunes joueuses, surtout que trois d’entre elles ne parlaient pas un mot d’anglais en début d’année. Composer avec leurs études, la gestion de leur temps et l’apprentissage d’une nouvelle langue fut un défi majeur pour ces jeunes femmes et Lambton se préoccupe constamment de l’équipe en entier. « Bien sûr nous sommes des entraîneurs de hockey, mais nous sommes aussi des êtres humains. »

Et il y a eu d’autres bonnes nouvelles.

À la suite de la fusillade, l’organisation des Canadiens de Montréal de la LNH a communiqué avec celle du Collège Dawson pour leur venir en aide. Cette action a résulté en la signature d’une entente entre les deux groupes. Les Canadiens vont donner l’accès à la patinoire du Centre Bell à raison d’une journée par année pour une collecte de fonds organisée par les Blues du Collège Dawson. L’entente prendra fin au moment où le fonds aura atteint un niveau établi d’un commun accord entre les deux parties. Pour l’équipe de hockey féminin, ce fonds servira à appuyer les diplômées du collège qui envisagent fréquenter l’université pour poursuivre leur cheminement scolaire et leur carrière au hockey. L’équipe a amassé 3 000 $ le 19 février dernier.

Le fonds Catherine Ward, nommé ainsi en l’honneur de cette ancienne joueuse qui a aidé l’équipe à se sortir de sa torpeur dans ses mauvais moments, permettra de donner des bourses d’études à deux joueuses, dont au moins une dans une université canadienne. Ward poursuit présentement ses études et sa carrière de hockeyeuse à l’Université McGill, en plus d’évoluer pour l’équipe nationale féminine des moins de 22 ans.

L’équipe est demeurée forte sans se soucier des changements de personnel. Elle s’est qualifiée pour les séries sans l’aide de cinq de ses meilleures joueuses qui ont participé aux Jeux du Canada et est restée unie pour terminer la saison avec une fiche immaculée. Leur dernier affrontement du 5 avril contre leurs ennemies jurées de St-Jérôme fut très enlevant. Leurs partisans n’ont pas cessé les encouragements dans une victoire de 2-1, alors que Vanessa Émond a inscrit le but vainqueur. Les Blues comptent maintenant 27 victoires et mènent la série demi-finale 1-0. En gagnant le prochain match le 10 avril, l’équipe participerait à la finale.

Victoire ou défaite, les Blues du Collège Dawson sont déjà des gagnantes par la grande fierté qu’elles amènent dans la communauté.

2007 Championnat mondial féminin

 


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: