Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Tel Père, Tel Fils : Audette Tente de Suivre; Les Traces de Son Père, Ancien de la Lnh

1er janvier, 2012

par Tieja MacLaughlin

Il était à peine assez vieux pour chausser les patins lorsque son père portait les couleurs des Canadiens de Montréal, mais Daniel Audette se souvient exactement comment était le domicile historique de cette franchise légendaire. Daniel a de beaux souvenirs de son temps passé à l’aréna avec son père, Donald, qui a joué trois saisons avec les Canadiens au cours d’une longue carrière de 14 saisons dans la LNH.

« J’ai eu beaucoup de plaisir à le suivre lorsqu’il était joueur », dit le jeune Audette de son père, qui a accroché ses patins en 2004. « Je le suivais dans les vestiaires de hockey et je pouvais voir comment ça se passait chez les professionnels. »

Daniel, aujourd’hui un joueur d’avant du Phoenix de Sherbrooke dans la LHJMQ, a récolté 10 points en 25 parties. Il représentera le Québec pour une deuxième fois au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans à Victoriaville et Drummondville, Québec.  

Cependant, Daniel n’a pas toujours eu l’intention de suivre les traces de son père en tant que joueur offensif. En fait, il vouait une grande admiration aux gardiens de but lorsqu’il était plus jeune.

« Les gardiens ont leurs propres rituels et ils sont un peu bizarres des fois », explique Daniel. « J’ai toujours trouvé cela très intéressant. »

Le lauréat des trophées Vézina et Hart, José Théodore, était le favori de la foule à Montréal quand Donald s’est joint au tricolore et Daniel avait les yeux rivés sur le cerbère, fasciné par tous les aspects de son travail.

« Il devenait  toujours ami avec les gardiens, je ne sais pas pourquoi », affirme Donald, ancien ailier droit. « Probablement que cela lui a donné un certain avantage, peut-être que ça l’aide à marquer autant de buts contre eux. »

Daniel était au sommet la saison passée. Il s’est taillé un poste au sein de la formation québécoise en tant que joueur surévalué au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans en plus d’aider le Phénix du Collège Esther-Blondin à remporter le championnat de la LHMAAAQ et de mettre la main sur la médaille d’argent à la Coupe TELUS 2012, le Championnat national midget du Canada.

Il a terminé le championnat national au sommet de la colonne des pointeurs avec 19 points (5 buts, 14 aides) en sept parties et a été nommé meilleur avant du tournoi, sous les yeux de son père, directeur général du Phénix.

Le tout premier choix du repêchage 2012 de la LHJMQ, Daniel, âgé de 16 ans, s’ajuste au niveau du junior majeur, s’habituant à un rythme plus rapide et à des joueurs plus imposants.

« Ce qui est le plus important, c’est l’éthique de travail, je lui rappelle toujours », confie Donald, qui s’est fait un nom après avoir été sélectionné tard (183e au total) au repêchage amateur 1989 de la LNH. « Si vous avez une bonne éthique de travail et du talent, vous irez loin. »

Jouant au niveau professionnel du haut de ses 5 pieds et 8 pouces et de ses 180 livres, Donald a compensé sa petite taille par un niveau de compétition sans pareil qui a compliqué la tâche de ses adversaires. Il a terminé sa carrière avec 509 points en 735 matchs avec six clubs de la LNH.

Tel père, tel fils. Daniel n’est pas non plus favorisé par sa taille, mais il fait preuve de ténacité, même si Donald, aujourd’hui dépisteur amateur pour les Canadiens, prétend que Daniel est un joueur bien plus complet qu’il ne l’était.

« Je dois seulement être plus intelligent », raconte Daniel, un patineur rapide et rusé. « Je dois pratiquer le style de jeu qui me rend efficace au lieu de tenter d’être quelqu’un que je ne suis pas. »

Daniel reconnaîtra un visage familier derrière le banc du Québec qui tentera de gagner une première médaille d’or au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans depuis 2006, alors que Donald sera l’entraîneur-chef.

Le fait d’avoir son père comme entraîneur-chef n’a rien de vraiment nouveau pour Daniel. Dès son jeune âge, Donald dirigeait l’équipe estivale de son fils qui comptait six joueurs qui représenteront le Québec à Victoriaville et Drummondville.

Daniel, seul vétéran de la formation qui a conclu le tournoi en cinquième position, voudra jouer un rôle de meneur au tournoi des M17 de cette année.

« Ce sera un bon défi pour lui où il pourra se mesurer à d’autres joueurs », affirme Donald. « Je ne dépendrai pas plus de lui parce qu’il est mon fils. Je vais dépendre de lui puisqu’il sera l’un des meilleurs joueurs de l’équipe. »

POUR PLUS D'INFORMATIONS :
   
André Brin
Directeur, communications

Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca
  Francis Dupont
Responsable, relations médias/
communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca
   
Jason LaRose
Coordonnateur, services du contenu
Hockey Canada

403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca
  Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca
     
Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca
   

Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: