Reseau de Hockey Canada |
Événements
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
Le camp d'Ottawa permet de jeter un dernier regard à l'équipe nationale féminine du Canada avant le Championnat Mondial
La Presse Canadienne
|
CMF.002.13
|
21 janvier 2013
|
|

Le camp de l’équipe nationale féminine de hockey qui s’amorce lundi à Ottawa est la dernière chance pour Dan Church de voir les joueuses avant de choisir celles qui joueront pour la formation au championnat mondial.

Ottawa est la ville hôte du Championnat mondial de hockey féminin 2013, du 2 au 9 avril, à l’aréna PBS et au Nepean Sportsplex. Les Canadiennes tenteront de défendre leur titre de championne de l’or qu’elles ont remporté en 2012, à Burlington, Vermont.

Church a dit qu’il allait nommer les joueuses qui prendront part à un camp d’essai de l’équipe olympique de 2014 peu de temps après le championnat mondial.

Trois gardiennes, sept défenseures et 13 avants sauteront sur la glace de l’Université Carleton lundi pour un camp de cinq jours.

La capitaine Hayley Wickenheiser ne sera pas présente puisqu’elle a des engagements scolaires à l’Université de Calgary.

« Wick doit aller à l’école », lance Church. « Elle obtiendra bientôt son diplôme de premier cycle. Nous en avons jasé. Elle voulait venir et je lui ai dit que si ça lui imposait trop de stress et de pression, qu’il valait mieux rester à la maison. Elle est dans un bon environnement avec son équipe à Calgary. »

Wickenheiser joue pour les Dinos de l’Université de Calgary et participe souvent à des entraînements et des matchs, selon l’entraîneur. Toutes les joueuses invitées au camp à Ottawa jouent dans la Ligue canadienne de hockey féminin, sauf une.

L’horaire des entraînements et des matchs de la LCHF est plus irrégulier que celui des joueuses à l’école, c’est pourquoi tant de joueuses de la LCHF ont été invitées à Ottawa, note Church. Il ne veut pas non plus empêcher les joueuses qui fréquentent le collège ou l’université de poursuivre leurs études.

« Nous voulons continuer de travailler sur le développement de nos habiletés sur les habiletés de finesse et les aspects techniques du hockey », dit-il. « C’est assurément un objectif à ce camp. Voilà une occasion de polir notre jeu tactique à cinq contre cinq et sur les unités spéciales. »

« Peu importe quand elles se rassemblent au camp, nous portons toujours attention à l’évaluation et ce sera notre dernière chance d’être réunis avec de nommer la formation en vue du mondial, en mars. Ça nous permettra bien sûr de noter plus d’informations sur ce que nous allons faire, en ayant en tête le mondial et la formation centralisée. »

La Coupe Clarkson de la LCHF se déroulera du 20 au 23 mars à Markham, Ont. et le Frozen Four de la NCAA aura lieu à Minneapolis, les 22 et 24 mars. La majorité des joueuses de l’équipe canadienne au championnat mondial proviendront de la LCHF et de la NCAA.

Church, qui dirige aussi les femmes de l’Université York, dit qu’il n’a pas assez de temps pour tenir le camp de sélection et le camp d’entraînement de l’équipe canadienne avant le championnat mondial.

Il nommera les joueuses de sa formation au championnat mondial en mars et les réunira à Ottawa aussitôt qu’il pourra après la Coupe Clarkson et le Frozen Four pour amorcer la préparation.

« Nous avons une semaine, ce qui est adéquat », confie-t-il. « Dépendamment de quelles joueuses qui participent à la Coupe Clarkson et au Frozen Four, nous allons peut-être rassembler quelques joueuses un peu plus tôt et pour qu’elles sautent sur la glace encore. Nous n’aurons peut-être pas le groupe en entier, mais nous envisageons cette option. »

La seule joueuse universitaire au camp est la joueuse d’avant de Winnipeg Jenelle Kohanchuk de l’Université de Boston. Kohanchuk n’a pas joué l’an dernier en raison d’une commotion. Elle a joué pour la formation canadienne féminine des moins de 22 ans ce mois-ci à la Coupe Meco, en Allemagne.

« Nous voulions la voir un peu plus longtemps », explique Church.

La formation au camp comprend 16 joueuses de l’équipe qui a vaincu les États-Unis pour l’or en prolongation au championnat mondial de l’an dernier, de même que 10 de l’équipe championne de l’or olympique en 2010.

Les vétérantes Caroline Ouellette, Jayna Hefford, Gillian Apps, Meghan Agosta-Marciano, Tessa Bonhomme, Catherine Ward et la gardienne de but Charline Labonté seront au camp à Ottawa.

La cerbère Shannon Szabados, qui joue au hockey universitaire pour la Northern Alberta Institute of Technology à Edmonton, ne sera pas présente. Les gardiennes de la LCHF, Christina Kessler de Mississauga, Ont., et Geneviève Lacasse de Kingston, Ont., seront au camp avec Labonté.

Church a invité les vétérantes de 2010, Sarah Vaillancourt, Cherie Piper et Kim St. Pierre au camp à Ottawa, mais elles ne pourront être là. Ces trois hockeyeuses n’ont pas participé à un tournoi international majeur depuis le championnat mondial de 2011.

St-Pierre n’a pas joué l’an dernier pour donner naissance à un bébé. Celle qui a pris part aux Jeux olympiques à trois reprises a dit qu’il serait peu probable qu’elle participe à d’autres Jeux d’hiver. Piper a terminé ses études et soigne présentement une blessure au genou, selon Church.

« Je pense qu’elles veulent encore être considérées et c’est ce que nous allons faire », confie Church. « Au fur et à mesure que progressera l’année et que le championnat mondial approchera, nous aurons des décisions à prendre. »

Vaillancourt, qui porte les couleurs des Stars de Montréal dans la LCHF, a dû composer avec une série de blessures.

« Elle pourrait probablement venir et patiner, mais elle ne pourrait pas participer entièrement », explique Church. « Nous voulions la laisser dans son milieu pour qu’elle reprenne des forces et qu’elle soit prête à jouer plus rapidement. »

Le Canada amorcera le championnat mondial le 2 avril face aux États-Unis, à l’aréna PBS.

Ottawa a été le site du tout premier championnat mondial féminin, en 1990. Les autres villes canadiennes qui ont accueilli l’événement sont Winnipeg (2007), Halifax (2004), Mississauga, Ont. (2000) et Kitchener, Ont. (1997).


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: