Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Sous Le Feu des Projecteurs : Comment Un Passage Au Défi Mondial Junior a Aide des Choix des Rondes Tardives à Réaliser Leurs Rêves de la Lnh
Derek Jory
|
WJAC.020.12
|
9 novembre 2012
|
|

Lorsque Nail Yakupov, 19 ans, a été choisi premier au total par les Oilers d’Edmonton au repêchage d’amateurs de la LNH en 2012, cela a été un important jalon de l’histoire du Défi mondial junior A.

Jamais auparavant un ancien du tournoi n'avait été le premier à monter sur scène pour donner la main à Garry Bettman et endosser un chandail de la LNH; ce fut un important pas pour le petit tournoi qui a su réaliser de grandes choses.

Depuis six ans, le Défi mondial junior A est une vitrine pour les meilleurs joueurs des 10 ligues de hockey junior A du Canada et d’ailleurs rêvant d’accéder à la LNH. Le tournoi a permis à de futures vedettes telles Yakupov, Kyle Turris, Joe Colborne, Jaden Schwartz et Evgeny Kuznetsov de se faire connaître.

Au total, 152 joueurs ayant acquis de l’expérience au Défi mondial junior A ont été repêchés par la LNH. Il devient donc évident que le meilleur tournoi dont vous n’avez peut-être jamais entendu parler ne fait peut-être pas tourner toutes les têtes, mais celles qui se tournent sont les bonnes.

Le Défi mondial junior A 2011 a eu lieu à Langley en Colombie-Britannique l’an dernier et bien que les Canucks de Vancouver auraient certainement délégué des dépisteurs pour assister au tournoi, ils ont décidé d’en envoyer quelques-uns de plus puisque l’événement avait lieu dans leur cour arrière.

Quelques-uns des meilleurs dépisteurs des rangs amateurs de Vancouver ont assisté à l’événement pour voir à l’œuvre et étudier tous les participants. Même si le tournoi n’a pas l’impact ou la nature compétitive du Championnat mondial junior de l’IIHF, il permet de catégoriser les joueurs en vue des rondes tardives du repêchage de la LNH.

Personne n’a donc été surpris le quand les Canucks ont utilisé leurs choix de cinquième et de sixième ronde au repêchage d’amateurs 2012 de la LNH pour choisir des joueurs qui n’avaient jamais évolué sur la scène internationale. Par contre, ils avaient eu un impact au Défi mondial junior A 2011.

Ben Hutton, qui a aidé Canada Est à gagner la médaille d’argent à Langley, a été repêché en cinquième ronde, 147e au total. Il admet que sans son passage au Défi mondial junior A, il ne ferait pas partie de l’organisation des Canucks aujourd’hui.

« Avant d’aller là-bas, je dirais que les gens ne savaient pas qui j’étais », a dit Hutton qui fréquente présentement l’Université du Maine. « Mais après ça, j’ai ouvert plusieurs yeux et j’ai été remarqué par quelques équipes. Après la finale, les gens faisaient la queue pour me parler. Il y avait quelques dépisteurs de la LNH et des gars des universités ce qui était très flatteur. »

Quant à Wesley Myron, le repêchage de la LNH ne faisait pas vraiment partie de ses plans, malgré les mots encourageants de ses entraîneurs.

Après avoir aidé Canada Ouest à remporter l’or contre la formation de Canada Est et Hutton, le nom de Myron était sur la liste de presque tous les dépisteurs en raison de sa grande polyvalence. Et il peut remercier le Défi mondial junior A de lui avoir donné cette occasion en or.

« Je crois que cela expose différents aspects de ton jeu », a dit Myron qui porte présentement l’uniforme des Terriers de l’Université de Boston. « Avec les Grizzlies de Victoria, j’évoluais au sein du premier trio et on se fiait à moi pour marquer et gagner des matchs, mais dans cette équipe, tout le monde avait un rôle à jouer et le mien était différent. Je jouais à l’aile droite alors que je suis un centre et je faisais partie du trio qui devait contenir l’adversaire. J’ai donc pu montrer que je sais faire autre chose que marquer des points, jouer en avantage numérique et contribuer à l’offensive des Grizzlies. Cela a prouvé que je pouvais jouer aux deux extrémités de la glace. »

Selon Dan Marr, directeur de la Centrale de recrutement et la LNH et ancien dépisteur en chef des Thrashers d’Atlanta, c’est exactement la raison pour laquelle le Défi mondial junior A est devenu un incontournable pour les dépisteurs de la LNH.

Marr dit qu’il serait surpris si toutes les équipes de la LNH n’étaient pas représentées au tournoi. Alors qu’il travaillait à Atlanta, il dit que deux dépisteurs étaient sur place au début, que deux autres s’ajoutaient à la fin et que parfois un cinquième était aussi affecté à l’événement.

Il va sans dire que c’est un terrain fertile pour les dépisteurs.

« C’est un événement qui représente le niveau de joueur qui évolue dans les ligues juniors partout au Canada », affirme Marr. « Il suffit qu’une équipe montre de l’intérêt pour un joueur; les 29 autres équipes n’ont peut-être pas le joueur sur leur liste, mais pourvu qu’il y ait une équipe ou un dépisteur qui s’avance et vante les mérites du joueur, alors ce joueur peut être repêché et avoir une chance.

« Ce tournoi réunit tous ces joueurs, du moins la majorité d’entre eux, en un même endroit , de sorte qu’ils jouent contre leurs pairs et ils ont l’occasion de se faire valoir. Cela représente beaucoup pour les dépisteurs de la LNH qui sont là, pour les joueurs et pour les ligues. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe Esso 2014 : SUD 6 - FRA 3
24 avril 2014
Trois Lady Wolves marquent deux buts chacune et donnent le dessus à Sudbury sur Fraser Valley.
CMM18 2014 : CAN 3 - SUI 2
24 avril 2014
Konecny marque en fin de match et le Canada accède aux demi-finales à Lappeenranta.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - MON 2
24 avril 2014
Weyburn conclut ses matchs préliminaires avec son quatrième gain à la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : HFX 5 - OKA 4
24 avril 2014
Halifax marque quatre fois en troisième période et surprend Okanagan.
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe Esso 2014 : FRA 7 – MON 2
23 avril 2014
Le Phantom décoche 50 tirs au but pour récolter son premier gain de la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - HFX 0
22 avril 2014
Longo a marqué deux fois pour procurer un premier gain aux Young Nationals.
Coupe Esso 2014 STC 2 – SUD 1
22 avril 2014
Le but d’Alexa Vasko en infériorité numérique dans les derniers instants du deuxième tiers a fait la différence.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: