Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Un Ancien Joueur de la WHL Est Prêt à Représenter Le ; Canada Au Championnat Mondial de Hockey Sur Luge
SLD.001.12
|
20 mars 2012
|
|

L’étape la plus importante pour Kieran Block était d’arrêter de penser à ce qu’il avait perdu. Ce n’est qu’à ce moment qu’il a découvert ce qu’il pourrait devenir.

L’ancien joueur de la Ligue de hockey de l’Ouest tentera de gravir un autre échelon dans son rétablissement d’un accident survenu lors d’une chute en sautant du haut d’une falaise, alors qu’il portera l’uniforme du Canada cette semaine au Championnat mondial de hockey sur luge du CIP, à Hamar, en Norvège.

L’homme de 26 ans originaire d’Edmonton revient de loin, lui qui s’est fracturé des os dans les deux jambes à la suite d’un incident en 2007, qui a mis fin à sa carrière de hockeyeur, du moins dans sa forme traditionnelle, ce qui le contraint à une mobilité réduite.

« Je ne serais pas où je suis aujourd’hui si ce n’était pas arrivé », disait Block, lundi. « Je suis si content de ma situation et de ce que je fais dans la vie. Sans ma blessure, je ne serais pas ici. »

« Je suis très reconnaissant des expériences que j’ai vécues dans ma vie. »

Block a passé quatre saisons avec les Tigers de Medicine Hat, remportant le championnat de la WHL en 2004, et a joué avec plusieurs joueurs qui ont atteint la LNH, dont Cam Barker, Joffrey Lupul, Clarke MacArthur, Kris Russell, Darren Helm, Ryan Hollweg, Derek Dorsett et David Schlemko.

Il a également joué une année dans sa ville natale avec les Golden Bears de l’Université de l’Alberta avant de rater un saut d’une falaise de plus de 30 pieds, à l’été 2007.

Lorsque l’accident est survenu, quelques coéquipiers et amis étaient effrayés de voir ce qui venait de se passer. Même Block a passé beaucoup de temps sans pouvoir être à l’aise de discuter de l’incident.

Il a fait un pas important dans son processus de réadaptation lorsqu’il s’est initié au hockey sur luge en 2010.

« C’était assez traumatisant à l’époque », témoigne Block. « C’était terrifiant. Je ne savais pas ce qui allait m’arriver, ni à quoi ressemblerait ma vie. Depuis que j’ai commencé à jouer au hockey sur luge, ma situation s’est transformée. »

Block, qui est capable de marcher, mais qui a une mobilité réduite, est l’un des huit joueurs canadiens qui feront leurs débuts au Championnat mondial lorsque le Canada amorcera le tournoi face à l’Italie, dimanche.

Le programme a subi une transformation majeure après une décevante quatrième position aux Jeux paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. Bien que la formation revampée ait déjà connu du succès, décrochant l’or à un tournoi au Japon plus tôt cette année, le Championnat mondial s’avère un test majeur.

« C’est une grosse compétition », souligne Block. « Nous pouvons finalement démontrer de quel bois nous nous chauffons et voir où nous en sommes. »

L’équipe s’envolera pour l’Europe mardi. Au cours de la fin de semaine, les joueurs se réuniront pour un petit camp à la BFC Borden (située à environ 100 kilomètres au nord de Toronto). Il y aura deux séances sur glace avec des soldats.

L’équipe sur luge a tissé des liens serrés avec les Forces canadiennes et compte sur un vétéran joueur d’avant, Dominic Larocque, qui a perdu sa jambe gauche alors qu’il était en service en Afghanistan.

Le cœur de la formation actuelle a commencé à s’entraîner lors d’un camp à la BFC Petawawa en 2010, lorsque six nouveaux joueurs ont été ajoutés à l’équipe nationale. Les joueurs de cette dernière ont passé les deux dernières années ensemble à se préparer pour de gros événements, comme le Championnat mondial.

« C’est une bonne occasion pour nous réunir », explique l’avant Kevin Rempel à propos de ce rendez-vous à la BFC Borden, en fin de semaine. « Ça nous ramène en quelque sorte au moment où nous nous sommes rencontrés. Ça aide à souder l’équipe et à nous préparer pour le voyage. »

« Ça nous rend un peu nostalgiques », ajoute Rempel. « Ce sentiment que nous avions lorsque nous nous sommes connus et cette réalisation de tout ce que nous avons accompli. »

Block est fier de sa progression.

Il a été la seule recrue à faire son entrée au sein de l’équipe nationale cette saison. Aussi intéressant que cela puisse paraître, il joue sur un trio de joueurs robustes, comme il l’a fait dans la WHL.

Son retour sur la glace l’a poussé à regarder en avant au lieu d’en arrière.

« J’ai eu beaucoup de misère à composer avec cette situation », raconte Block à propos de son accident. « Je n’avais pas vraiment accepté ce qui m’était arrivé. Je me disais que ça n’aurait pas dû m’arriver, que je méritais un meilleur sort. »

« Aujourd’hui, je n’ai plus de problème avec ma situation. Je suis à l’aise avec celle-ci et avec la personne que je suis. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: