Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Mettre Humboldt Sur la Carte; Dean Brockman a Bâti Une Franchise Gagnante Dans Une Petite Ville de la Saskatchewan
Paul Edmonds
|
RBC.018.12
|
8 mai 2012
|
|

Le paysage canadien en est parsemé. Ayant une taille, des commerces et un statut social similaires, elles sont sans doute trop nombreuses pour que l’on puisse les dénombrer sur une carte nationale.

Mais ce qui distingue vraiment une petite collectivité d’une autre – surtout dans les régions riches en fermes comme les Prairies canadiennes – est le hockey junior ou plus précisément, le succès de leur équipe junior.

Bâtissez une équipe gagnante qui rivalise annuellement pour un championnat et votre franchise sera une réussite sur le plan financier. Recrutez les meilleurs joueurs de talent pour votre programme en y consacrant moins d’efforts que la compétition et votre programme et votre collectivité seront reconnus à l’échelle du pays.

Une de ces petites villes qui se trouve parmi les premières au chapitre des succès sur la glace est Humboldt, Saskatchewan, une collectivité d’un peu moins de 6 000 habitants située à environ une heure de route à l’est de Saskatoon.

Domicile des Broncos de Humboldt de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan (SJHL), la ville et l’équipe évoluent en symbiose depuis plusieurs années, mais plus particulièrement depuis 2007 lorsque les Broncos ont remporté le premier de leurs trois championnats de suite de la SJHL. En 2008, ils ont remporté la coupe RBC. Cette année, ils seront les hôtes du tournoi de la Coupe RBC qui regroupe cinq équipes.

Mais au-delà du couronnement de champions, l’exploitation d’un programme junior A réussi comme celui des Broncos exige la participation de personnes spéciales – d’architectes du succès.

Demandez aux gens de nommer quelques personnes célèbres du monde du hockey associées à Humboldt, et le nom de Dean Brockman sera sans doute omis ou oublié parmi ceux de gens mieux connus comme Glen Hall, membre du Temple de la renommée, et les anciens joueurs de la LNH, Brendan Witt, Kyle McLaren et Nathan Paetsch. Mais plusieurs habitants de la ville n’hésiteraient pas à ajouter le nom de Brockman parmi les sommités de l’histoire du hockey à Humboldt.

À sa 15e saison avec les Broncos, sa huitième comme entraîneur-chef, Brockman admet que son entrée dans la fraternité des entraîneurs a été un pur « hasard ». Sa carrière a pris naissance alors qu’il était au début de la vingtaine et qu’une équipe de jeunes de l’endroit avait besoin d’un entraîneur. De là, ce fut son amour du jeu, les jeunes et la compétitivité qui l’ont motivé à aller plus loin.

Mais même avec trois championnats de la ligue, deux championnats de la coupe ANAVET, un titre national et une récente médaille d’or comme entraîneur adjoint de Canada Ouest au Défi mondial junior A, Brockman rejette d’emblée l’idée qu’il est responsable d’avoir fait connaître Humboldt à la suite du succès de son équipe de hockey au cours des dernières années.

« C‘est une question difficile. Et la réponse comprend deux volets : les gens de Humboldt ont vraiment aidé les Broncos et les Broncos ont vraiment aidé à leur tour en cumulant les succès découlant des sacrifices que la collectivité a faits pour eux. »  

D’autres ne sont pas d’accord.

« Il a bâti une grande franchise ici », dit Brian Munz, ancien annonceur des matchs des Broncos à la radio de 19 et maintenant annonceur radio des matchs des Jets de Winnipeg. « Il a fait connaître Humboldt pour le hockey. Il a bâti un programme dans lequel vous voulez inscrire vos jeunes pour qu’ils jouent au hockey junior A. »

Bien que rares soient ceux qui peuvent faire du hockey junior A leur principale source de revenus, Brockman travaille inlassablement à se perfectionner comme entraîneur tout en cumulant les postes de directeur général et de directeur du marketing des Broncos. Cependant, il doit compter sur la ferme familiale pour s’assurer d’un certain niveau de vie.

Avec son père et ses frères, Brockman, 44 ans, exploite une ferme mixte qui ensemence 3 500 acres et nourrit 80 têtes de bétail. C’est un mode de vie qui fait en sorte qu’il travaille bien au-delà des paramètres que sont le lever et le coucher du soleil, et ce, 12 mois par année.

« Il n’y a pas de journée type », dit Brockman, qui peut compter sur l’appui de sa femme Cheryl et de ses fils Connor, 16 ans, et Parker, 6 ans, lorsque le travail de fermier, d’entraîneur, de directeur général et de directeur du marketing lui laisse très peu de temps pour autre chose qu’une courte visite chez lui pour y profiter de quelques heures de sommeil.   

« J’ai un excellent groupe de soutien », dit-il. « Ma famille est très compréhensive des deux aspects. Plusieurs gens appuient vraiment ce que je fais et je reçois beaucoup de soutien chez moi et avec les Broncos. Mon organisation a confiance en ce que je fais. Au bout du compte, j’aime être occupé et contribuer. C’est l’essentiel. »

De plus, comme plusieurs employés qui travaillent dans de grandes villes, Brockman doit voyager tous les matins et soirs. Originaire et résident de St. Benedict, Saskatchewan (pop. 82), il parcourt chaque jour 110 kilomètres sur l’autoroute à l’aller et au retour de la patinoire à Humboldt.

C’est ce genre de dévouement qui a fait de Brockman un lauréat du titre d’entraîneur de l’année de la SJHL à trois reprises (2006-09) et un homme vers lequel les joueurs gravitent et que tous ses pairs respectent.

« C’est un gars très respecté en raison de sa tradition et des victoires », dit le capitaine des Broncos, Taylor Johnson, qui est un produit de Humboldt et qui a joué pour Brockman au cours des trois dernières saisons.

« Il est sans contredit le meilleur entraîneur que j’ai eu. Il peut être votre ami et il se présente à la patinoire avec beaucoup de respect pour vous. C’est un entraîneur pour qui vous voulez gagner. Je pense qu’au sein de notre équipe, nous voulons gagner pour Dean. »

Et puisqu’ils seront les hôtes de la Coupe RBC 2012, Brockman et les Broncos sont déjà assurés de pouvoir rivaliser pour un autre titre national. Et si cela devait se réaliser à domicile en mai, Humboldt pourrait très bien prendre un peu plus de place sur la carte du Canada.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe TELUS 2014 : PA 1 - CHA 1
22 avril 2014
Les gardiens de but volent la vedette et les Mintos et Grenadiers font match nul.
Coupe Esso 2014 : MON 5 - EDM 4
22 avril 2014
Faith Steeves a réussi un tour du chapeau pour mener les Rockets à leur première victoire.
CMM18 2014 : CAN 2 - RUS 3 (TB)
22 avril 2014
Une défaite en tirs de barrage permet néanmoins au Canada de terminer 1er du groupe A.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - FRA 2
22 avril 2014
Les deux buts de Caitlin Dempsey mènent Fraser Valley à la victoire
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - HFX 0
22 avril 2014
Longo a marqué deux fois pour procurer un premier gain aux Young Nationals.
Coupe TELUS 2014 : MJ 3 - OKA 3
22 avril 2014
Un autre match nul pour les Generals et les Rockets, cette fois de 3-3.
COUPE ESSO 2014 STC 2 – SUD 1
22 avril 2014
Le but d’Alexa Vasko en infériorité numérique dans les derniers instants du deuxième tiers a fait la différence.
Coupe Esso 2014 : STC 3 – FRA 0
21 avril 2014
Les Sabres marquent deux fois en avantage pour battre le Phantom lundi soir.
Coupe Esso 2014 : WEY 4 - EDM 2
21 avril 2014
Cassidy Pirlot compte unbut et ajoute deux aides menant à un gain pour les Gold Wings.
Coupe TELUS 2014 : CHA 3 - OKA 3
21 avril 2014
Special teams was key as the Rockets and Grenadiers skated to a tie.
Coupe TELUS 2014 : PA 4 - TOR 1
21 avril 2014
Quatre joueurs différents marquent et les Mintos gagnent leur premier match.
Coupe TELUS 2014 : HFX 2 - MJ 2
21 avril 2014
Les Generals ont marqué deux fois en troisième période dans un match nul.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: