Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Préparatifs En Vue de Sotchi 2014 :; Les Meilleures Joueuses du Canada Mises à L'Épreuve à Calgary
ÉNF.005.12
|
26 septembre 2012
|
|

CALGARY, Alb. – Il reste environ six mois avant que les joueuses soient invitées aux essais pour l’équipe olympique féminine et Haley Irwin est l’exemple idéal du progrès fulgurant qu’une joueuse peut réaliser en si peu de temps. 

L’avant de Thunder Bay, Ontario, n’avait jamais joué pour le Canada à un championnat mondial ou à une Coupe des 4 nations lorsqu’elle a reçu l’invitation aux essais de l’équipe olympique féminine de 2010.

Irwin a transformé cette invitation surprise en une place au sein de l’équipe et en une médaille d’or olympique à Vancouver en Colombie-Britannique.

« Ce fut un appel totalement inattendu de ma part et de la part de tout le monde », a dit Irwin, mardi à Calgary. « La porte était ouverte et je me suis assurée qu’elle soit grande ouverte.

« Au bout du compte, je pense qu’ils ont simplement remarqué ma résolution et ma détermination. Je pense avoir constamment intégré ces éléments à mon jeu. »

Quarante joueuses assistent au camp de l’équipe nationale cette semaine à Calgary et toutes veulent impressionner l’entraîneur-chef Dan Church et la dépisteuse en chef Melody Davidson. 

Elles devront continuer de faire bonne impression lorsqu’elles retourneront à leur équipe de club ou universitaire respective cet hiver si elles veulent avoir la chance de jouer pour une médaille d’or à Sotchi en Russie en 2014. Church compte inviter 29 ou 30 joueuses aux essais pour son équipe olympique.

« Ce sont celles qui ont une chance réaliste de faire partie de ce groupe », a dit Church. « Elles sont évaluées. Cette semaine est la première étape de ce cheminement. »

Hockey Canada a l’habitude de réunir les femmes à Calgary pendant environ six mois avant les Jeux d’hiver pour entraîner les joueuses et bâtir l’équipe définitive. Alors à cette date l’an prochain, les préparatifs de l’équipe de 2014 seront déjà bien amorcés.

Church et Davidson devraient annoncer simultanément la composition de l’équipe pour le championnat mondial et le groupe de joueuses invitées à Calgary, et ce, juste avant le championnat mondial féminin 2013 qui aura lieu du 2 au 9 avril à Ottawa.

Church, qui est entraîneur-chef de l’équipe féminine de l’Université York, sera derrière le banc à Ottawa et jusqu’à la fin de la période de centralisation 2013-14 à Calgary.

Les préparatifs de l’équipe féminine pour Sotchi seront différents du fait que l’équipe s’entraînera au nouvel Institut des sports d’hiver situé au Parc olympique du Canada, site du camp de l’équipe cette semaine. 

Hockey Canada y a déménagé son siège social l’an dernier. Au Complexe de glace et de sport WinSport Canada, les joueuses auront accès à une patinoire de dimensions olympiques, à un grand vestiaire, à des installations pour l’entraînement hors glace et à un centre de médecine du sport et de nutrition pendant qu’elles se préparent pour Sotchi.

C’est un environnement de hockey digne d’une équipe professionnelle masculine. Pour celles qui profitent des superbes nouvelles installations pour la première fois au camp cette semaine, il s’agit d’un incitatif supplémentaire.

« Ce sont des installations incroyables. Les ressources ici sont infinies », affirme la défenseure Bobbi-Jo Slusar de Swift Current, Saskatchewan. 

« C’est le luxe ici. C’est un privilège et tu dois le mériter alors lorsque tu arrives ici, tu te sens privilégiée d’en faire partie, d’être dans le vestiaire de Hockey Canada. Tout est à la fine pointe de la technologie. » 

Le camp de cette semaine regroupe un mélange de joueuses, des vétérantes établies comme la capitaine Hayley Wickenheiser (Shaunavon, Sask.), Jayna Hefford (Kingston, Ont.), Gillian Apps (Unionville, Ont.) et Caroline Ouellette (Montréal, Qc), et des jeunes talentueuses issues des équipes des moins de 22 ans et de 18 ans.  

La défenseure Erin Ambrose de Keswick, Ontario, était la capitaine de la formation canadienne qui a remporté l’or au championnat mondial des moins de 18 ans cette année.

« Ce camp permettra de voir ce dont je suis capable à ce niveau de compétition », a dit Ambrose. « Je dois continuer à prendre de la maturité physiquement. 

« C’est une des étapes importantes que je devrai franchir. Je n’ai pas un gabarit imposant au départ. Certaines filles ont plusieurs années d’entraînement de plus que moi. »  

Les joueuses prendront part à des matchs intraéquipes et à quatre matchs contre des équipes masculines de la catégorie midget AAA avant la fin du camp, samedi.  

Un calendrier habituel de matchs contre des équipes de la Ligue de hockey midget de l’Alberta a joué un rôle clé dans la conquête de l’or par l’équipe féminine aux Jeux olympiques d’hiver de 20.

« La ligue midget est si importante à nos préparatifs », a dit Church. « Ils sont des partenaires phénoménaux. Pour autant que je sache, cette relation va se poursuivre et c’est crucial. »

La Coupe des 4 nations en Finlande en novembre, la Coupe Meco de l’équipe féminine des moins de 22 ans en janvier et un autre camp de l’équipe nationale à la fin janvier seront quelques-unes des dernières occasions où les joueuses pourront se démarquer avant l’annonce de l’équipe pour le championnat mondial et la centralisation en vue des Olympiques.

Mais Davidson suivra également les joueuses auprès de leur équipe du SIC, de la NCAA et de la LCHF cet hiver. Wickenheiser, qui en sera à ses cinquièmes Jeux olympiques à Sotchi, dit que c’est là que les joueuses peuvent vraiment prouver qu’elles seront utiles à l’équipe olympique.

« Ce n’est jamais ce que vous faites au camp qui compte vraiment », explique Wickenheiser. « C’est tout ce que vous faites avant d’arriver au camp et après votre départ, quand personne ne regarde – c’est le travail acharné et les habitudes.      

« Il s’agit de toujours bien faire les petites choses et d’être constante. C’est ça qui distingue les joueuses qui seront là de celles qui ne le seront pas. »

Et Davidson d’ajouter : « Ce que nous cherchons de plus important, pour toutes les positions, c’est la constance de la performance, la constance des habitudes, l’intensité. Peu importe que vous soyez au camp ou avec votre équipe de club. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: