Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Gretzky Parmi Plusieurs Membres Honorés Par ; Hockey Canada Se Dit Satisfait de Sa Carrière
CHF.011.12
|
26 juin 2012
|
|

TORONTO – Tandis qu’il recevait un autre prix en l’honneur de la carrière qu’il a connue, Wayne Gretzky a affirmé qu’il n’éprouvait aucun regret d’avoir quitté le monde du hockey.

Non, il ne retourne pas dans le sport qu’il a conquis, pas pour le moment en tout cas. Au lieu de cela, Gretzky était content de pouvoir dire qu’il a tout fait ce qu’il pouvait pour son sport au cours de sa carrière.

Il a parlé de son dernier match de son année de 10 ans, lorsque son équipe a été battue 8-1, couronnant ainsi une saison au cours de laquelle il a inscrit 400 buts.

« Sur la route de retour à la maison, mon père m’avait demandé si je me sentais bien et je lui ai répondu oui. Puis, il m’a dit : "Tu as ruiné ton année… des gens vont venir te voir jouer. Tu dois compétitionner chaque soir" », raconte Gretzky.

Par la suite, Gretzky a tenté de toujours jouer avec combativité, que ce soit en match hors concours ou en finale de la Coupe Stanley.

« J’ai disputé plusieurs mauvais matchs comme tous les autres joueurs, parce qu’on ne peut pas bien faire chaque soir. Toutefois, je sais que je j’ai fourni un effort soutenu lors de chaque partie. »

La Merveille a été l’un des cinq récipiendaires de la soirée inaugurale de l’Ordre du hockey au Canada lundi pour avoir eu un impact considérable sur le sport au pays.

Gretzky était accompagné de Cassie Campbell-Pascall, qui a été la capitaine de l’équipe nationale féminine du Canada qui a remporté deux médailles d’or olympiques.

Campbell-Pascall a affirmé que ce prix démontrait « beaucoup de légitimité et de respect pour le sport du hockey féminin. »

Gord Renwick, qui a aidé à établir ce qui est aujourd’hui connu sous le nom de Hockey Canada et qui a passé deux décennies en tant que membre du conseil d’administration à la Fédération internationale de hockey sur glace, a également été honoré.

Les légendes du hockey, Jean Béliveau et Gordie Howe, ont aussi reçu un prix, même si aucun d’eux n’était présent.

Sur la scène, Gretzky, Campbell-Pascall et Renwick étaient accompagnés des membres de l’équipe nationale féminine des moins de 18 ans et de l’équipe nationale féminine du Canada. Les membres des deux équipes ont reçu leur bague de la médaille d’or remportée au championnat mondial.

Les prochaines cuvées annuelles comprendront seulement trois personnes honorées à l’issue d’un vote au sein d’un comité de sélection de 12 membres.

« C’est un grand honneur pour nous de faire partie des premiers », admet Gretzky. « Tout le monde est excité d’être ici et de faire partie de cette aventure. C’est une soirée formidable pour nous tous. »

Gretzky s’est retiré de la LNH en 1999 après une longue carrière au cours de laquelle il a soulevé quatre fois la Coupe Stanley. Il a ensuite gagné une médaille d’or olympique comme directeur administratif de l’équipe nationale masculine du Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2002.

Il était excité de partager ce plus récent honneur avec Béliveau et Howe, deux de ses héros d’enfance.

Gretzky a raconté qu’il a rendu visite à son père dimanche. Il a alors retrouvé l’une des photos qu’il avait prises avec Béliveau.

« Je l’ai donc apportée pour la montrer à mon fils. Je crois que mon père pensait que quelqu’un lui avait volée. Il l’a immédiatement remise à sa place à l’étage inférieur », souligne Gretzky.

Pour ce qui est de Howe, le joueur qui est encore l’idole de Gretzky, il lui a rapidement fait bonne impression à 17 ans, lorsque les Oilers d’Edmonton ont affronté les Whalers de la Nouvelle-Angleterre.

Gretzky s’est souvenu de l’entraîneur des Whalers Harry Neale qui s’était fait demander par le soigneur quoi faire avec une paire de patins.

Neale a répondu : « Ce sont les patins de Gordie. Si je ne les cache pas, il ne prendra pas de journée de congé. Je me souviens m’être dit à 17 ans que malgré son âge de 48 ans, il était encore le même joueur et la même personne qu’il était avant. »

Gretzky a terminé sa carrière de joueur et à la suite de son passage derrière le banc des Coyotes de Phoenix, il n’anticipe pas de faire un retour dans le hockey.

Cela ne veut pas dire que ça ne se fera pas dans le futur.

« Tout ce que j’ai dans ma vie, je le dois au hockey et à la Ligue nationale de hockey », dit-il. « C’est aussi  simple que ça. C’est le plus beau sport au monde. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: