Reseau de Hockey Canada |
Événements
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
Première Étape; L'Importance du Programme des Moins de 17 Ans; Dans Le Développement D'Un Joueur
Paul Edmonds
|
WU17.04.11
|
4 janvier 2011
|
|

Toute carrière au hockey a un début et une fin. C’est ce qui se passe entre les deux qui détermine l’ouverture de la fenêtre et combien de temps elle restera ouverte.

Mais pour qu’un jeune joueur obtienne une réelle occasion de percer dans la Ligue nationale de hockey, un moment décisif doit survenir entre le début et la fin de sa carrière.

Pour plusieurs joueurs appartenant à l’élite – ce groupe de Canadiens talentueux, le processus commence à l’adolescence. Plus précisément, vers l’âge auquel la plupart peuvent légalement obtenir un permis de conduire. 

Et ce point de départ pour deux jeunes vedettes de la LNH est survenu lors d’une expérience inoubliable au Défi mondial de hockey des moins de 17 ans, la première étape du programme d’excellence de Hockey Canada. 

C’est alors que le rêve des deux de faire carrière au hockey, ce sport qu’ils pratiquaient avec passion, a commencé à se concrétiser.

« Ce fut un énorme pas », affirme Rick Nash qui en est à sa huitième saison chez les Blue Jackets de Columbus. « Avoir été choisi pour aller au M17 et rehausser mon jeu d’un cran sur une scène beaucoup plus grande a certainement été quelque chose que les dépisteurs recherchaient. »

Nash et l’équipe de l’Ontario pour laquelle il évoluait ont remporté la médaille de bronze au Défi mondial de hockey des moins de à New Glasgow et Truro en Nouvelle-Écosse. Seulement 18 mois plus tard, il était sélectionné premier au total en 2002 par Columbus après que l’équipe eut effectué un échange pour acquérir les droits du jeune homme de Brampton.

« (Le défi des M17) m’a permis de jouer contre les meilleurs joueurs du monde et du Canada. De constater par moi-même leur grand talent a été l’aspect le plus intéressant. »   

Ce fut une expérience similaire pour le jeune Patrick Marleau qui a joué pour l’équipe de l’Ouest en 1995 à Amos au Québec.

« Ce fut un des nombreux moments décisifs en route vers la LNH », affirme le joueur originaire d’Aneroid, Saskatchewan. « Cela montre au joueur qu’il appartient à la catégorie de l’élite, et ce, à un jeune âge. »

Marleau aussi a profité de son passage au tournoi puisqu’il a été repêché deuxième au total par San Jose en 1997. Il dispute présentement sa 17e saison dans l’uniforme des Sharks.

« L’aspect le plus mémorable du tournoi a sans doute été les matchs et leur caractère compétitif et aussi de voir tous les autres bons joueurs des quatre coins du pays », a dit Marleau.    

Évidemment, Nash et Marleau ont connu une brillante carrière au sein de la LNH jusqu’à présent, mais ils ont aussi régulièrement fait partie d’Équipe Canada à plusieurs Championnats mondiaux de l’IIHF.  

Qui plus est, les deux ont contribué à la conquête de la médaille d’or par le Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 en février dernier à Vancouver. Dans les faits, ils étaient deux des 15 joueurs de l’équipe à avoir représenté le Canada chez les moins de 17 ans. 

Endosser le chandail canadien est toujours un honneur, peu importe le nombre de fois que l’occasion se présente, mais ce fut le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans qui leur a permis de le faire pour une première fois.

« Endosser le chandail avec la feuille d’érable a sans aucun doute été le fait saillant du tournoi », admet Nash qui a aussi représenté le Canada au Championnat mondial junior 2002 de l’IIHF. « Même si le mot “Ontario” paraissait au dos, on avait l’impression de jouer pour notre pays. Depuis ce temps et encore lors des derniers Jeux olympiques, revêtir la feuille d’érable rouge et blanc me donne la chair de poule. »

Bien que le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans se distingue par la compétition régionale qui a lieu entre les provinces dont les joueurs portent les chandails rouges et blancs du Canada, les équipes internationales invitées à participer sont un autre aspect important du tournoi.

Le Défi prépare non seulement les joueurs à la scène internationale, mais il leur permet aussi de se familiariser avec les responsabilités liées au privilège de porter la feuille d’érable sur sa poitrine.  

« Je pense que jouer contre d’autres pays en portant votre drapeau est la fierté ultime pour un joueur de hockey canadien », dit Marleau. « Vous savez que vous avez l’appui de tout le pays. »

Le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans a été l’élément déclencheur qui a permis à ces deux joueurs de connaître une carrière exceptionnelle dans la LNH et à l’international tout comme il le sera pour plusieurs autres qui auront l’occasion d’ouvrir cette même fenêtre.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: