Reseau de Hockey Canada |
Events
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
Les Souvenirs du Mondial Junior des Frères Moller Toujours Vifs 30 ans Plus Tard
WJC.024.11
|
24 décembre 2011
|
|

Pour Randy et Mark Moller, le Championnat mondial junior 2012 de l’IIHF représente un amas de coïncidences.

Quand Freddie et Dougie Hamilton ont été choisis pour faire partie de l’équipe canadienne cette année, ils sont devenus les premiers frères à réussir l’exploit depuis les Moller en 1982.

C’était alors aussi la première fois que Hockey Canada formait son équipe junior comme elle le fait aujourd’hui, c’est-à-dire en invitant les meilleurs joueurs du Canada à participer à un camp de sélection juste avant le tournoi.

C’est pourquoi, dans le cadre du championnat mondial junior présenté cette année à Edmonton et Calgary, Hockey Canada organise une réunion d’anciens provenant des 30 équipes depuis 1982.

Le père des Moller, John, était responsable du transport au championnat mondial junior de 1995 à Red Deer, Alberta.

L’entraîneur qui a dirigé l’équipe canadienne à la médaille d’or cette année-là était Don Hay qui se trouve derrière le banc de la formation en 2012.

Et comme si les Moller avaient besoin d’un autre lien avec le tournoi de cette année, il aura lieu en Alberta, province d’origine de ces Calgaréens.

« Pour moi, je les regarde et je les encourage chaque année », a dit Mike Moller. « Mais cette année, le tournoi revêt un peu plus de sens pour plusieurs raisons.

« Premièrement, à cause des frères Hamilton, deuxièmement, parce qu’il a lieu en Alberta. Et troisièmement, j’aurai l’occasion d’assister à des matchs sur place et de participer à l’événement pendant qu’il se déroule et aussi de voir quelques-uns des gars de l’équipe de 1982. »

Mike Moller était un avant de 19 ans et Randy, un défenseur de 18 ans des Hurricanes de Lethbridge en 1982 lorsqu’ils ont été invités au camp à Winnipeg.

Le tournoi de Minneapolis n’était pas très populaire à l’époque auprès des Canadiens, contrairement à aujourd’hui où des millions le suivent de près. La finale n’était pas télévisée quoique l’on pouvait suivre le match à la radio.   

L’entraîneur-chef de l’équipe ne connaissait pas les joueurs invités au camp et Dave King a même retranché le défenseur étoile et futur membre du Temple de la renommée, Al McInnis, du camp de sélection.

« Ce n’était pas ce que c’est aujourd’hui », se souvient Randy. « Le championnat mondial junior est l’un des plus importants événements sportifs au Canada. C’est fou. À l’époque, on réunissait quelques joueurs et le tour était joué. “C’est pourquoi? Ah, nous avons un championnat mondial junior.” Il n’existait aucune histoire.”

Le tournoi était strictement un tournoi à la ronde. Aucune demi-finale, aucune finale. Après avoir gagné six matchs, le Canada n’avait besoin que d’une nulle contre ce qui s’appelait alors la Tchécoslovaquie pour remporter le titre.

Que Mike ait marqué le troisième but du match pour permettre au Canada de remporter l’or demeure une source de taquinerie amicale entre les deux frères.

« Les choses qui m’ont marqué le plus sont le fait de représenter mon pays, de jouer avec mon frère et de voir mon père là pour vivre l’expérience et mon jeune frérot qui marque le but nous donnant l’or contre la République tchèque », a dit Randy. « Il revient sur ce fait depuis 30 ans. »

Et Mike de répliquer : « Je pense que cela est quelque peu banal, car j’ai n’ai pas traversé la patinoire d’un bout à l’autre. J’ai simplement tiré vers le but du coin de l’enclave entre les jambes du gardien. »

L’équipe de 1982 comptait également Scott Arniel, qui est maintenant entraîneur-chef des Blue Jackets de Columbus, James Patrick, entraîneur adjoint des Sabres de Buffalo, et Marc Habscheid, entraîneur des Royals de Victoria de la Ligue de hockey de l’Ouest (WHL).

Mike Moller, 49 ans, habite Red Deer où il travaille dans le domaine des assurances et comme commentateur à la radio pour les Rebels de Red Deer de la WHL. Il a pris part à 134 matchs dans la LNH avec les Sabres de Buffalo et les Oilers d’Edmonton.

Randy, 48 ans, habite en Floride où il est commentateur à la radio pour les Panthers de la Floride. Les deux frères ont chacun trois enfants – une fille et deux garçons.

Avant que les Hamilton soient invités au camp estival de l’équipe junior en août dernier, les Moller n’avaient aucune idée qu’ils étaient les seuls frères à avoir joué au sein de la même équipe canadienne junior.

Freddie est un avant de 19 ans et Dougie un défenseur de 18 ans. Les deux jouent pour les IceDogs de Niagara dans la Ligue de hockey de l’Ontario.  

Bien que les deux duos de frères ont fait couler beaucoup d’encre et alimenté plusieurs conversations récemment, ils ne se sont jamais rencontrés.

Mike assistera aux activités pour les anciens pendant le tournoi. Il veut rencontrer les frères Hamilton qui sont à l’origine de toute l’attention accordée à Randy et lui par les temps qui courent.

« J’aimerais vraiment rencontrer les frères Hamilton, pas seulement parce que ce sont des frères », a dit Mike. « Comme ancien, tu veux les appuyer. Il existe une affiliation entre eux et moi alors ce serait bien de pouvoir le faire. »

Randy travaillera lors des matchs des Panthers pendant le championnat mondial junior. Il est déçu de ne pouvoir assister à la réunion.

« J’aimerais pouvoir claquer des doigts et me retrouver à la réunion et voir ces gros, vieux joueurs de hockey chauves », soupire-t-il.

Il est rare que deux frères hockeyeurs suffisamment proches en âge et suffisamment talentueux puissent faire partie de la même équipe nationale junior.

Marc et Jordan Staal auraient pu le faire en 2007, mais quand Marc a joué comme défenseur pour le Canada à 19 ans, Jordan évoluait déjà avec les Penguins de Pittsburgh à 18 ans.   

« Je suis très fier qu’il y ait enfin un autre duo de frères et je suis quelque peu surpris que cela ne soit pas survenu avant », a dit Randy. « D’après ce que j’entends, les frères Hamilton sont des gens bien, des personnes de qualité, d’une excellente famille. 

« Je suis certain que les frères Hamilton vont porter la feuille d’érable avec beaucoup de fierté. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: