Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Dion Phaneuf Fait Sentir Sa Présence Au Sein; de L'Équipe Canadienne
WHC.004.11
|
4 mai 2011
|
|

LA PRESSE CANADIENNE KOSICE - Dion Phaneuf est en voie de faire sa marque à titre de joueur d'impact au Championnat du monde de hockey sur glace.

Aucun joueur n'a été plus utilisé par l'entraîneur canadien Ken Hitchcock et rares sont ceux qui ont eu autant d'influence que lui sur le cours du jeu jusqu'ici.

Hitchcock estime que le capitaine de 26 ans des Maple Leafs de Toronto préconise un meilleur jeu de position qu'il ne le faisait auparavant. « Il est vraiment calme, a noté Hitchcock. Il laisse le jeu venir à lui maintenant. À ses débuts il avait tendance à attaquer le jeu, ce qui provoquait des ouvertures. Maintenant, il se met en position pour laisser le jeu venir à lui et lorsque la rondelle change de camp, il est bien placé pour appuyer la contre-attaque. »

« Son jeu a gagné en maturité, il est plus raffiné. Il est meilleur. » Phaneuf s'est avéré un élément important dans la victoire de 4-3 en prolongation du Canada acquise mardi face à la Suisse. Son regard a été à son plus perçant pendant 25 minutes de présences sur la glace et sa percutante mise en échec aux dépens de Simon Moser, au milieu de la rencontre, a rappelé à quel point il peut être une présence intimidante. La formation canadienne tirait de l'arrière 1-0 quand il a effectué sa mise en échec, qui a amené le joueur suisse à brièvement perdre conscience. Équipe Canada s'est ensuite emparée de l'avance avant la fin de la deuxième période. « Il a cette capacité de pincer un joueur au milieu de la patinoire, a noté le directeur général de l'équipe canadienne, Dave Nonis. Il est très mobile malgré sa grande taille. Cette mise en échec a été un jeu-clé du match. Les Suisses jouaient très bien - ils l'ont fait tout au long du match - mais pendant une période d'environ 10 minutes, nous avons été en mesure de prendre le contrôle du match. »

« En bonne partie, c'était grâce à la mise en échec de Dion. » Phaneuf ne connaît pas autre chose que l'odeur de la victoire à cette compétition. Sa seule autre participation est survenue il y a quatre ans à Moscou, quand le Canada est demeuré invaincu jusqu'à la conquête de la médaille d'or.

L'équipe canadienne, qui a une fiche de 3-0 jusqu'ici cette année, a profité d'un congé complet, mercredi, pendant que les amis et membres des familles des joueurs commençaient à arriver en Slovaquie. Parmi ceux-ci, les parents de Phaneuf ainsi que sa copine, la comédienne Elisha Cuthbert.

Les Canadiens reprendront l'entraînement jeudi, puis ils affronteront la Suède ou les États-Unis vendredi.

Phaneuf reconnaît que la transaction du mois de janvier 2010 qui l'a fait passer des Flames de Calgary aux Leafs a eu une influence importante sur sa façon de jouer.

« J'ai assurément de plus grandes responsabilités depuis que je suis à Toronto, a-t-il affirmé. Et c'est tant mieux. J'aime être le capitaine des Maple Leafs, c'est un honneur. J'ai beaucoup appris ces dernières années et c'est l'approche que j'adopte quand je viens à ce tournoi - je veux en tirer tous les enseignements possibles."

Phaneuf fait partie du premier duo de défenseurs au sein de l'équipe canadienne, avec l'arrière du Wild du Minnesota Brent Burns. Il aura donc toutes les chances au monde de contribuer aux succès de sa formation. Il a eu droit à 21:28 de jeu par match en moyenne, un sommet d'équipe, au cours des trois premières rencontres des siens.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: