Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Rick Nash et D'Autres Canadiens En Quête De; Rédemption Au Championnat du Monde
WHC.002.11
|
28 avril 2011
|
|

Rick Nash se souvient très bien de sa dernière participation au championnat du monde de hockey sur glace. Mais ces souvenirs-là, il préférerait les oublier.

Assis au banc de punition, il a eu une très belle vue du but en or qu'a marqué Ilya Kovalchuk il y a trois ans à Québec. Nash avait, par mégarde, dégagé la rondelle au-dessus de la baie vitrée depuis sa zone et la Russie n'avait pas tardé à profiter de cette erreur commise devant une foule partisane médusée.

« C'était déprimant », a indiqué Ken Hitchcock, l'entraîneur de l'équipe canadienne à l'époque, et aussi le pilote de la formation qui prendra part au championnat mondial 2011.

Nash sera le capitaine de l'équipe qui amorcera le tournoi cette semaine en Slovaquie, mais il est loin d'être le seul joueur dans l'alignement à savoir à quel point il sera difficile de l'emporter. Trois autres ont perdu des matchs pour la médaille d'or ces dernières années et six d'entre eux ont fait partie de la formation qui a terminé en septième place, le printemps dernier.

S'il y a un fil conducteur qu'on retrouve au sein d'un groupe de joueurs provenant de 11 clubs de la LNH, c'est le désir de se racheter.

Hockey Canada s'attend à ramener l'or à chaque fois qu'elle délègue une équipe à ce tournoi, mais il s'est avéré difficile de répondre à de telles attentes. Le pays a remporté le titre mondial cinq fois au cours des 20 dernières années, le dernier triomphe remontant à 2007, à Moscou. Nash avait alors été dominant.

C'est la semaine dernière qu'on a commencé à assembler les morceaux qui permettront de compléter la casse-tête de l'équipe actuelle, quand les 19 joueurs ayant accepté l'invitation se sont réunis en vue d'un camp d'entraînement à Paris et Prague.

D'autres joueurs s'ajouteront à la formation au cours des prochains jours. Puisqu'il faudra disputer pas moins de neuf matchs pour rafler l'or, le but est d'amorcer en douce le tournoi d'une durée de 19 jours.

« Il faut vraiment se concentrer à tisser des liens d'amitié et d'unité, tout axer sur le plaisir, a souligné Hitchcock. Parce qu'une fois que ça commence, c'est comme descendre une pente en traîneau – ça se met en mouvement, puis ça va de plus en plus vite.

« Il ne faut pas se mettre trop de poids sur les épaules dès le départ en serrant la vis trop rapidement. »

Le Canada fera ses premiers pas officiels dans le tournoi ce vendredi contre le Bélarus, dans un match qui sera disputé à Kosice, en Slovaquie. Ses autres adversaires du tour préliminaire seront disputés contre la France et la Suisse.

Le membre le plus âgé du groupe sera l'attaquant de 28 ans Antoine Vermette, qui représente le Canada pour la première fois. Les joueurs ayant le plus d'expérience sont Nash, Jason Spezza, Dion Phaneuf et Brent Burns, qui ont tous pris part à une finale du championnat mondial.

Parmi les six joueurs de l'équipe de l'an dernier qui sont de retour, on retrouve John Tavares, Matt Duchene et Jordan Eberle, qui sont exactement le genre de joueurs que Hockey Canada adore déléguer à ce genre de compétition. Âgés de seulement 20 ans, ces attaquants talentueux chercheront à faire leur marque à l'échelle internationale et à gagner des points auprès des dirigeants de la prochaine équipe olympique.

Le directeur général Dave Nonis aura le droit d'ajouter jusqu'à six joueurs d'ici la fin du tournoi, mais il est peu probable qu'il utilise tous ses choix.

« Nous avions le sentiment que nous pouvions assembler un groupe solide dès le départ, et lui permettre de vivre ce qu'il faut vivre pour trouver une bonne chimie », a noté Nonis.

Les entraîneurs devront quant à eux trouver la bonne façon d'utiliser leurs gardiens. James Reimer, des Maple Leafs de Toronto, et Devan Dubnyk, des Oilers d'Edmonton, viennent tous deux de connaître leur première saison dans la LNH.

Dubnyk a participé au championnat mondial de l'an dernier à titre de substitut. Nonis prévoit ajouter un troisième gardien, mais il ne s'agira pas nécessairement d'un joueur comptant plus d'expérience que les deux autres.

« Nous avons dit à James et Devan que nous ne savons pas encore quel rôle ils joueront, a dit Nonis. Ils sont jeunes, sauf qu'ils ont tous deux joué le rôle de gardien no. 1 pendant de longues séquences au cours de la saison. »


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: