Reseau de Hockey Canada |
Événements
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
À la Volée
ACOE.011.07
|
14 decembre 2007
|
|

Conseils pour les entraîneurs – Essayez toutes les positions : Pour un entraîneur du hockey mineur, la chose la plus importante est de s’amuser et de développer les habiletés des joueurs. La meilleure façon pour un joueur de développer ses habiletés est d’essayer toutes les positions et de se sentir à l'aise, peu importe où il joue. Ceci est surtout important chez les plus jeunes et ceux qui en sont à leurs débuts dans le sport. Les joueurs sont souvent décrits comme des avants, des défenseurs ou des gardiens trop tôt et cela peut faire en sorte qu’ils deviennent des joueurs unidimensionnels et, souvent, ils n’évoluent peut-être pas à la position qui leur convient le mieux.

Conseils pour les officiels – Apprenez de vos expériences : Tout le monde fait des erreurs, mais il est important d’apprendre de ses erreurs et de ne pas les répéter. Vos superviseurs devraient être en mesure de trouver les aspects où vous éprouvez des difficultés. L’important est de trouver une façon de les corriger. Demandez l’aide de vos superviseurs pour corriger un problème ou répondre à une préoccupation même s’il ne vous le mentionne pas. Une des tâches du superviseur est de répondre à vos questions et de vous donner des conseils et des trucs qui vous permettront de vous améliorer.

Conseils pour les joueurs – Départs explosifs : Pour devenir un patineur complet, vous devez être capable d’exploser sur la glace à partir d’une position de glisse ou arrêtée. Plusieurs patineurs prennent trop de temps à prendre de la vitesse. Le hockey est un sport de transition et vous devez maîtriser les départs rapides pour prendre rapidement de la vitesse à partir de n’importe quelle position. En suivant la technique des départs rapides, vous y parviendrez. Vous devriez aussi vous entraîner à l’extérieur de la glace et faire du conditionnement physique, car la force des jambes est un élément essentiel d’un départ explosif. Voici la bonne technique pour exploser lorsque vous êtes arrêtés :

· Pliez profondément les genoux (vous devrez faire appel à tous les muscles de vos jambes pour un départ en puissance).

· Formez un « V » avec vos patins en pointant vos genoux vers l’extérieur.

· Bondissez vers l’avant et poussez-vous sur la saillie de vos orteils.

· Allongez complètement les jambes à chaque foulée et allongez complètement les chevilles (une grande partie de la vitesse explosive provient de la flexion des chevilles).

· Visualisez-vous comme un sprinteur (vous devriez sauter et atterrir à vos 3 ou 4 premières foulées).

· Concentrez-vous sur les pieds « rapides », car plus vous effectuez vos foulées rapidement, plus vous prendrez de la vitesse rapidement.

Pour réussir ceci, il est essentiel de bien fléchir les genoux et d’être capables de vous soulever sur vos orteils afin d’exploser plus rapidement.

Conseil pour les administrateurs – Financement : Il va sans dire qu’une importante partie des revenus des équipes de hockey mineur provient des activités de financement. Voilà pourquoi il est crucial de comprendre les façons les plus efficaces d’amasser de l’argent pour votre équipe ou association. Voici quelques conseils pratiques qui devraient vous aider lors de vos activités de financement :

Motivez vos vendeurs : Si vous ne motivez pas vos vendeurs ou n’offrez pas d’incitatifs à ceux qui vendent le plus, ils vont faire un travail médiocre et probablement vendre seulement le minimum requis.

La demande – Choisissez des produits qui sont en demande et qui coûtent plus de 5 $. Si vous vendez des articles peu coûteux, il sera plus difficile de générer d’importants revenus et il faudra plus de temps pour atteindre vos objectifs financiers.

Marges de profit – Assurez-vous que votre marge de profit est d’au moins 50 %. Avoir une marge de profit inférieure à 50 % rendra l’atteinte de vos objectifs encore plus difficile.

Conseil pour les soigneurs – Surentraînement : Au hockey, les joueurs veulent être le plus rapides, le plus forts et le plus agiles possible. Pour ce faire, ils consacrent beaucoup de temps à leur forme physique. Cependant, peuvent-ils en faire trop? Puisque les joueurs du hockey mineur sont plus jeunes, plusieurs pensent que leurs corps sont plus durables et qu’ils peuvent se pousser plus. Cela est faux et un entraînement trop poussé trop vite peut entraîner de graves blessures permanentes. Les athlètes ne doivent pas augmenter leur entraînement de plus de 10 % par semaine. Par exemple, si vous courez pendant 30 minutes par soir une semaine, vous ne devriez pas courir plus de 33 minutes la semaine suivante.

Conseil pour les parents – Règle 24 : Êtes-vous insatisfaits des décisions de l’entraîneur pendant un match? Croyez-vous que votre jeune est traité injustement? Voulez-vous rencontrer l’entraîneur et discuter des raisons pour lesquelles cela se produit?

Si vous voulez parler à l’entraîneur, la meilleure façon et la plus efficace est d’attendre 24 heures. En attendant 24 heures, vous vous donnez le temps de vous calmer et de prendre un certain recul. Plusieurs joueurs, entraîneurs et parents deviennent très émotifs lorsqu’il s’agit de hockey, et il est essentiel de prévoir un retour au calme avant de parler à l’entraîneur. Cette règle permet aussi d’éviter les confrontations en présence des joueurs.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: