Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
L'Équipe Nationale Junior Touche L'Or à Nouveau
Derrik T. Sovak
|
WJC.018.05
|
4 janvier 2005
|
|

Les partisans canadiens n’auraient pu espérer mieux.

Le match pour la médaille d’or du Championnat mondial de hockey junior 2005 entre le Canada et la Russie a pris fin exactement comme l’équipe nationale junior du Canada l’avait espéré. Le Canada a dominé le match, remportant facilement l’or par la marque de 6-1 sur la Russie.

En première période, le Canada a foncé dès la première mise au jeu et Ryan Getzlaf a marqué le premier but du Canada avec seulement 51 secondes d’écoulées.

« C’est important d’avoir un but comme ça dès le départ », a dit Getzlaf qui a aussi obtenu deux mentions d’aide en soirée. « Dans un match comme celui-ci, marquer ce but c’est important. »

L’entraîneur d’Équipe Canada, Brent Sutter, est d’accord. « Nous devions donner le ton dès le départ. Mes gars étaient concentrés individuellement et concentrés en tant qu’équipe. »

Avec le Canada en avance 1-0, la tension a monté et le Canada s’est vu imposer quatre punitions consécutives accordant même un avantage numérique 5 contre 3 à la Russie. Le Canada a résisté au jeu de puissance des Russes et s’est remis au travail. À 8:00 du premier tiers, le Canada a pris une avance de 2-0 grâce à un but du défenseur Danny Syvret.

Des punitions à Andrew Ladd et Braydon Coburn ont permis à la Russie d’obtenir son seul but du match à 19:28 pour mettre fin à la première période. « Ils ont marqué ce but, mais nos gars n’ont pas baissé les bras », dit Sutter. « Ce fut un bel effort par ce groupe de jeunes hommes. Ils ont vraiment joué comme s’ils voulaient gagner dès le départ. » 

En deuxième période, le Canada a porté son avance à 3-1 grâce à un but de Jeff Carter. « Nous étions vraiment excités de marquer si tôt et nous avons essayé d’imposer l’allure du match », a dit Carter. « Chaque match que nous avons joué, nous voulions jouer notre meilleur match. »

Une punition pour assaut au Russe Grigori Shafigulin a donné lieu au quatrième but du Canada, but marqué par le Joueur par excellence du tournoi, Patrice Bergeron. Anthony Stewart a marqué à son tour une minute plus tard pour porter l’avance des siens à 5-1.

La Russie s’est à nouveau trouvée en difficulté à cause des punitions en deuxième période quand Alexei Emelin a été puni pour avoir donné du genou à 13:08. Cette punition a permis au Canada d’inscrire son sixième de la rencontre quand Dion Phaneuf a marqué avec 11 secondes d’écoulées en avantage numérique pour porter la marque à 6-1. 

La dernière période a été disputée aux deux extrémités de la patinoire. La Russie cherchait à combler un déficit de cinq buts, et ce, sans son meilleur joueur, le meilleur avant du tournoi, Alexander Ovechkin, qui a raté la troisième période à cause d’une blessure à une épaule. Même avec Ovechkin, la Russie n’aurait pu réussir à freiner la formation canadienne. 

« Nous avons disputé un match intelligent ce soir », dit Sutter. « Nous n’avons pas écopé de punitions stupides, notre jeu en désavantage a été aussi bon que jamais et nous avons bien donné le ton. »

« C’est un rêve devenu réalit?, a dit Sidney Crosby qui a obtenu une mention d’aide dans le match. Patrice Bergeron a ajouté « C’est l’expérience de ma vie. Je ne l’oublierai jamais. »

Avec une médaille d’or au cou, le Canada voudra défendre son titre l’an prochain, en sol canadien, à Vancouver. « C’est difficile de penser à ça maintenant », a dit Crosby. « On va commencer par savourer celle-ci pour l’instant. »


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: