L'Avantage du Canada En Désavantage
John Edison
|
WJC.015.05
|
2 janvier 2005
|

GRAND FORKS, DAKOTA DU NORD – Habituellement, se trouver en désavantage numérique est une situation que la plupart des équipes de hockey veulent éviter à tout prix, mais pour l’équipe nationale junior du Canada le désavantage numérique est un point fort.

L’unité affectée au désavantage numérique pour le Canada a joué avec brio tout au long du championnat mondial junior. Se concentrant sur les unités spéciales et la défensive à l’approche des matchs, le Canada a accordé très peu de buts à chaque match.

« Ce (le désavantage numérique) fut bon pour nous tout au long du tournoi », a dit Colin Fraser.

Un coup d’œil aux statistiques pourrait cependant laisser croire que l’unité du désavantage numérique du Canada n’est pas très forte. Équipe Canada se classe au quatrième rang du tournoi au chapitre du désavantage numérique avec un pourcentage de 0,875.

Les chiffres ne veulent pas nécessairement tout dire cependant. Le Canada a dominé les autres formations lorsqu’il se trouvait en désavantage numérique. Dans les faits, il est parfois difficile de dire si l’équipe est à court d’un joueur ou non. 

« Notre désavantage numérique est comme notre cinq contre cinq », dit Fraser. « Nous fonçons et nous ne relâchons nullement l’allure. »

Un autre indice du succès en désavantage numérique est la capacité de créer de l’offensive à court d’un joueur. Le Canada a réussi en marquant deux buts en désavantage numérique en quatre matchs pour se classer deuxième à ce chapitre.

Les joueurs canadiens affectés aux désavantages numériques n’ont vraiment pas ralenti lors de la demi-finale, dimanche, contre la République tchèque. Dans un match très robuste, le Canada a purgé sept punitions. Malgré le fait qu’ils ont souvent été à court d’un joueur, les Canadiens ont limité les Tchèques à seulement 11 tirs au but.

Selon Clarke MacArthur, la domination du Canada en désavantage numérique est due à l’un des principes fondamentaux du succès. « Je pense que les gars travaillent fort en ce moment », dit-il.

Le Canada fonctionnant à plein régime, l’unité tenace affectée au désavantage numérique n’a donné aucun signe de ralentissement.

Ce point fort pourrait devenir le facteur décisif lors du match pour la médaille d’or mardi. Le Canada affrontera les États-Unis ou la Russie en finale.

Les deux équipes sont reconnues pour leur capacité à créer de l’offensive et à tirer la rondelle. La première fois que les Américains et les Russes se sont affrontés au tournoi cette année, le match s’est terminé par la marque de 7-6. 

Pour plus d'informations :

Lisa Dornan
Directrice des communications
Hockey Canada
403-777-4557 / 403-510-7046 (mobile)
ldornan@hockeycanada.ca

 

Esther Madziya
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6484
emadziya@hockeycanada.ca

 

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca/p>

 

Videos
Photos
AAÉC 2016 : Des anciens foulent les verts pour des œuvres caritatives
Des anciens foulent les verts pour des œuvres caritatives
2016-2017 ENF - BLANCS 3 – ROUGES 2 (Intraéquipe)
Daoust marque le but gagnant et aide les Blancs à niveler leur fiche.
2016-2017 ENF - BLANCS 5 – Flames AAA 4 (Intraéquipe)
Johnston réussit un tour du chapeau naturel et Potomak, le but gagnant.
2016-2017 ENF - ROUGES 4 – Royals AAA 1 (Intraéquipe)
Wakefield compte deux buts alors que Maschmeyer et Howe bloquent 25 tirs.
Horaire
Close
Credit