Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Kari Lehtonen
Ryan Cane, Rédacteur de reportages
|
FEA.021.03
|
2 janvier 2003
|
|

Les instants précédant un match important ne doivent pas être faciles pour un gardien de but. Il sait qu’en s’avançant sur la glace, il va devenir la cible des cinq joueurs de l’équipe adverse qui veulent tous compter dans son filet.

Mais Kari Lehtonen a réussi à garder la rondelle hors de son but et l’adversaire aux aguets avec ses arrêts impressionnants et sa capacité d’affronter les meilleurs marqueurs du tournoi. Les partisans n’en reviennent pas de sa taille imposante (191 cm) et Lehtonen sait en profiter.

« Je pense que j’ai une bonne taille et je sais comment l’utiliser pour bloqueur le filet. C’est mon principal atout », dit-il. « D’autre part, je dois prendre du poids et de l’expérience. L’expérience viendra en jouant plus de matchs, mais la maturité d’un gardien ne vient pas aussi vite. »

Tout le monde sait que la Finlande développe des gardiens de qualité, mais Lehtonen est peut-être le meilleur. Il a des réflexes vifs comme l’éclair et a déjà prouvé qu’il peut répondre à l’appel dans les moments-clés, pas seulement au tournoi de cette année, mais aussi au niveau senior.

Kari Lehtonen a commencé à jouer au hockey à l’âge de cinq ans. Il a subi l’influence de son frère aîné et a commencé à jouer comme attaquant, pas comme gardien. « J’étais deux ou trois ans plus jeune que les autres joueurs de mon équipe et je ne m’amusais pas », dit Lehtonen. « Je crois que devenir un gardien de but a été une bonne décision dans mon cas. »

Jeune, mon idole était mon compatriote Jarmo Myllys, mais au cours des dernières années mon modèle était un Canadien. « J’admire le style de Patrick Roy. Il est un gardien parfait et j’essaye d’apprendre de lui. Je regarde les matchs de l’Avalanche pour le voir à l’œuvre. »

Le jeune Lehtonen s’est fait remarquer pour la première fois au championnat des moins de 18 ans en 2000 lorsque sa domination de l’équipe favorite, la Russie, a permis une victoire surprenante de 2-1 des Finlandais. Lehtonen a connu un très bon début de saison cette année dans la ligue élite finlandaise. Il a servi de substitut à Ari Ahonen au championnat mondial 2001 où il a inscrit un match nul contre le Canada.

Lehtonen a mené la formation finlandaise à la médaille de bronze lors du CMJH 2002 à Pardubice en République tchèque et a été élu le gardien par excellence du tournoi cette année-là. Le mois dernier, il a guidé la Finlande à la première place lors de la Coupe Karlaja à Helsinki, cumulant une moyenne de 1,13 et un pourcentage d’efficacité de 0,946 en plus de gagner les quatre matchs auxquels il a participé.

La Finlande a vécu des moments difficiles cette année au tournoi des moins de 20 ans. Après une solide victoire de 4-0 contre l’Allemagne, les Finlandais ont eu peine à obtenir la victoire (3-2) contre leurs rivaux de longue date, les Suédois, et n’ont pu faire mieux qu’un match nul contre la République tchèque.

Selon les rumeurs, la Finlande a été surpassée et elle doit ses victoires au gardien Kari Lehtonen dont les habiletés mentales ont porté l’équipe. Un peu de chance n’a jamais nuit à quiconque. Lehtonen dit qu’il a plusieurs rituels-clés qui l’aident à garder la rondelle à l’extérieur du but. « Oui, j’essaye de faire les mêmes choses que j’ai faites lorsque mon équipe a gagné le dernier match. J’effectue aussi toujours le même échauffement, mais cela ne serait pas une superstition énorme. »

Lehtonen est une personne calme et sans prétention. Sa capacité à anticiper le jeu jumelée à son synchronisme inné font de lui un gardien confiant. Le deuxième choix au total d’Atlanta lors du repêchage 2002, Lehtonen est le gardien de but européen repêché le plus haut par la LNH. Il restera en Finlande en 2002-2003 et effectuera probablement la transition vers l’Amérique du Nord en 2003-2004.

« La Finlande est en lice simplement à cause de son gardien de but », dit le directeur général des Thrashers Don Waddell. « C’est de la publicité pour Lehtonen en Amérique du Nord. C’est un tournoi important et il retient l’attention. C’est ici que vous allez voir les jeunes joueurs au plus haut niveau. »

Réagissant à son choix au repêchage, Lehtonen sourit : « Évidemment, c’est très agréable d’être classé haut et d’être repêché en première ronde », dit-il. « Seulement deux ou trois gardiens ont été repêchés en première ronde. »

Lehtonen exprime une préférence pour l’endroit où il aimerait jouer une fois sa carrière dans la LNH amorcée. S’il contrôlait son destin, il serait sélectionné aujourd’hui par une équipe canadienne. « Il y a quelque chose de spécial à propos des équipes canadiennes », a dit Lehtonen. « C’est un pays de hockey. Aux États-Unis, il y a beaucoup plus de baseball et de football. Au Canada, le hockey est toujours le sport de choix. »

Lehtonen a aimé jouer à Halifax. Dans le dernier match de la ronde préliminaire, il a effectué des arrêts-clés, mais n’a pu empêcher la victoire de 5-3 des Canadiens. Dans la salle comble, les unifoliés et les chandails canadiens s’étendaient à perte de vue, mais il y avait une personne agitant le drapeau finlandais.

Née en Finlande, Lila Lainio est une grande partisane de l’équipe finlandaise. Elle dit qu’elle admire la façon dont les garçons jouent, avec beaucoup de cœur. « Ils sont déterminés; nous sommes petits », dit-elle, « mais nous sommes puissants. »

Après le match, Kari Lehtonen boit un lait frappé tout en répondant aux questions des journalistes. Il est détendu et prêt pour le prochain match et il sourit lorsqu’on lui mentionne la partisane dans la foule. « C’est décevant de perdre ce soir », dit-il. « Mais ce match n’était pas important ; nous serons prêts pour le prochain. »

Lehtonen, qui a une médaille de bronze et une d’argent du junior mondial, dit qu’ il est temps de remporter l’or. Il veut ramener le trophée du championnat chez lui. « Je veux l’apporter en Finlande et le montrer à ma famille ». Et si Kari Lehtonen protège le but comme il l’a fait jusqu’à maintenant, il aura peut-être une chance.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
CMFM18 2014 : CAN 5 – USA 1
30 mars 2014
L'équipe fém. des m18 remporte l'or.
CMFM18 2014 : CAN 1 – RUS 0 (Prol.)
29 mars 2014
Le Canada bat la Russie en prolongation.
CMFM18 2014 : CAN 5 – CZE 0
26 mars 2014
Canada blanchit les tchèques.
CMFM18 2014 : CAN 7 – FIN 0
24 mars 2014
Le Canada blanchit la Finlande 7-0.
CMFM18 2014 : CAN 7 – JPN 1
23 mars 2014
Le Canada amorce le mondial avec un gain
OLY 2010 : CAN 2 - USA 0 or
25 février 2010
L'ÉNM du Canada en action aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver (or).
OLY 2010 : CAN 5 - FIN 0 df
22 février 2010
L'ÉNM du Canada c. la Finlande aux Jeux olympiques d'hiver 2010 à Vancouver (demi-finale).
OLY 2010 : SUI 1 - CAN 10
15 février 2010
L'ÉN féminine du Canada c. la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : entraînement
13 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : cérémonies d'ouverture
12 février 2010
Cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : photos d'équipe
09 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : entraînement
08 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: