Reseau de Hockey Canada |
Événements
Défi mondial des m17
Coupe des 4 nations
Coupe Deutschland
Nouvelles
Honneur, Fierté; et L'Unifolié
un aperçu de quatre espoirs qui veulent représenter le Canada pour la première fois
Krista Nymark
|
FEA.003.02
|
13 décembre 2002
|
|

Alors que le Championnat mondial 2003 des moins de 20 ans de l’IIHF approche à grands pas, Halifax, une des villes hôtesses, bourdonne d’excitation. Le Centre Halifax Metro est de plus en plus occupé et des annonces surgissent un peu partout dans la ville souhaitant la bienvenue aux joueurs du championnat mondial junior. Les partisans de Halifax et des quatre coins du monde attendent impatiemment le début du tournoi, le 26 décembre. Leur impatience n’a de rivale que celle des jeunes hommes qui sont en ville pour le dernier camp de sélection d’Équipe Canada.

Pour plusieurs joueurs, le championnat junior de cette année marquera leur deuxième ou troisième tentative pour remporter une médaille d’or. Toutefois, quelques joueurs n’ont jamais porté l’unifolié lors d’une compétition internationale. Erik Christensen, Corey Locke, Matt Stajan et Pierre-Alexandre Parenteau sont quatre candidats qui aimeraient bien avoir l’occasion de représenter leur pays pour la première fois de leur jeune carrière.

« Je n’ai pas arrêté de sourire depuis que j’ai appris que je venais », resplendit Corey Locke. L’attaquant de 18 ans de Newmarket, Ontario, est membre des Ottawa 67 de l’OHL. « Ce fut une surprise pour moi ; je n’ai pas participé au camp estival d’évaluation. Brandon Bell, un de mes coéquipiers à Ottawa, m’a téléphoné il y a environ deux semaines pour me demander si j’avais reçu un appel. Lorsque je lui ai répondu non, il m’a dit que j’avais été choisi pour assister au camp de sélection. Ce fut bien de l’apprendre d’un coéquipier. »

Matt Stajan raconte une histoire semblable. « Mon oncle m’a téléphoné en premier, puis peu de temps après les autres membres de ma famille l’ont appris et ont commencé à téléphoner. C’est un honneur d’être ici avec 35 des meilleurs joueurs du Canada. » Après avoir été nerveux lors du premier entraînement, Matt, originaire de Mississauga, Ontario, et membre des Bulls de Belleville de l’OHL, dit qu’il commence à être un peu plus à l’aise. « C’est tellement un honneur de revêtir le drapeau de son pays. Lorsque vous endossez ce chandail, vous ne pouvez faire autrement que de donner le meilleur de vous-même. »

Pierre-Alexandre Parenteau a raison d’être excité. Non seulement aimerait-il avoir la chance de jouer à nouveau avec son cousin Pierre-Marc Bouchard, mais il est tellement ravi de voir un rêve se réaliser. « Lorsque j’avais six ou sept ans, j’ai commencé à regarder le championnat mondial junior à la télévision pendant le temps de Noël. » Maintenant âgé de 19 ans et membre des Saguenéens de Chicoutimi de la LHJMQ, Pierre-Alexandre consacre tous ses efforts à son premier camp avec une équipe nationale. « Nous devons travailler très fort pendant les séances d’entraînement et les matchs ; il y a beaucoup de talent. »

Dans sa ville natale d’Edmonton, Alberta, la famille et les amis d’Erik Christensen l’encouragent. Il en est de même avec ses coéquipiers de Kamloops en Colombie-Britannique. Il aura 19 ans le 17 décembre et il espère recevoir un cadeau à l’avance : être choisi, pour la première fois, comme membre de l’équipe nationale junior. « Mon agent m’a téléphoné à huit heures du matin et m’a réveillé pour m’annoncer que je faisais partie de l’alignement du camp de sélection. Je ne pense pas que cela m’a frappé encore. »

Équipe Canada dévoilera son alignement définitif pour le championnat mondial junior 2003 le 16 décembre.

Après avoir été nerveux au début, les quatre joueurs, qui en sont à leur première expérience, se sentent un peu plus à l’aise. « Cela a fait du bien de briser la glace avec les autres joueurs lors de la première séance d’entraînement hier », explique Erik Christensen.

Le Championnat mondial de hockey junior a toujours fait partie des traditions du Temps des Fêtes pour ces jeunes hommes. Comme le dit Matt Stajan « nous déballions des cadeaux et regardions le championnat mondial junior. » Ces jeunes hommes talentueux et déterminés espèrent que ces traditions vont changer quelque peu cette année. Ils espèrent tous que leur rêve de représenter leur pays va se réaliser et qu’ils porteront fièrement le drapeau canadien sur la poitrine. Ils espèrent ne pas déballer de cadeaux en regardant le championnat auquel ils veulent participer.

Par :


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

   
Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: