Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Les Partisans Apprennent à Connaître Robbie Schremp des États-Unis

WJC.035
le 27 décembre 2005

Dans une formation américaine qui regroupe bon nombre de vedettes, Robbie Schremp se distingue par sa créativité sur la glace et sa verbomanie loin de la patinoire. Dans les faits, il a même co-animer une émission matinale à la radio à London en Ontario où il a remporté la Coupe Memorial l’an dernier avec les Knights de l’OHL.

L’as, né à Fulton dans l’état de New York, participe à une chaude lutte pour le titre de meilleur pointeur de l’OHL cette saison avec son coéquipier des États-Unis, Bobby Ryan, et son coéquipier chez les Knights, David Bolland qui représentera le Canada.
Le 16 octobre dernier, Schremp a étalé sa virtuosité à l’offensive lorsqu’il a cumulé huit points contre les St. Michael’s Majors de Toronto. HockeyCanada.ca a rencontré le franc-tireur de 18 ans des États-Unis à son hôtel du centre-ville de Vancouver.

Qu’est-ce qui, selon toi, sera le plus excitant, remporter la Coupe Memorial l’an dernier ou une médaille d’or avec l’équipe des États-Unis cette année?

Codie Morton (11 ans) – London (Ontario) Canada

Les deux seraient de belles expériences; c’est difficile d’en choisir une. Tu t’entraînes pendant toute l’année avec ton équipe, alors gagner le championnat de la ligue serait spécial, mais d’autre part, jouer pour ton pays est un grand honneur et remporter une médaille d’or serait incroyable. Je pense que ce serait très difficile de choisir entre ces deux titres.

Bonjour Robbie, qui était ton idole au hockey lorsque tu étais plus jeune et pourquoi? Merci.

Alexandre Kohli – Fribourg, Suisse

Mario Lemieux. C’est le meilleur joueur à mes yeux - - totalement dominant et le genre de joueur qu’un jeune peut admirer.

Bonjour Rob, je me demande quels étaient tes antécédents au hockey avant de jouer au junior majeur et pour l’équipe des États-Unis. Pourquoi as-tu choisi de jouer dans le junior majeur plutôt que dans les rangs collégiaux? Quels conseils peux-tu donner aux jeunes joueurs de hockey qui veulent jouer au niveau élite? Bonne chance, GO USA!

Emery et Robert Johnston – New London (New Hampshire) États-Unis

Tim Connolly était un autre joueur que je respectais quand j’étais plus jeune et il a pris le chemin du junior majeur et a connu du succès - - alors, je pense que l’idée m’est venue de là. Je suis très heureux de la décision que j’ai prise. Le junior majeur me convient très bien. Pour ce qui est des conseils, il faut travailler fort à chaque occasion qui se présente, mais il faut aussi avoir du plaisir en jouant.

Quels sont quelques-uns des souvenirs de ces tournois qui resteront TOUJOURS avec toi?

Christina Pivirotto – Woburn (Massachussetts) États-Unis

Tu gardes toujours de précieux souvenirs de tournois comme celui-ci. Le mondial junior est très spécial parce que tu passes le temps des Fêtes avec ton équipe. À part tous les souvenirs de ce qui se passe sur la glace, je me souviendrai toujours des moments libres passés avec les gars; c’est ce que j’aime et ce dont je me souviendrai.

Quelles habiletés développes-tu en prévision de ta saison avec les Oilers l’an prochain? Es-tu surpris par le succès offensif que tu connais cette saison? Que fais-tu pour avoir confiance lorsque ton jeu n’est pas exactement comme tu le voudrais?

Rob Gilgan

Ouf, en voilà des questions. Premièrement, je me concentre sur ma vitesse et sur l’amélioration de ma force loin de la patinoire; un bon conditionnement est tellement important au prochain niveau. Avoir tant de points? Je suis surpris, oui et non. J’ai confiance en mes habiletés, mais je n’ai jamais pensé que j’aurais autant de points. J’ai aussi d’excellents coéquipiers qui ont rendu ça possible. Enfin, je pense que quand je suis dans un creux, j’essaie de retrouver ma concentration. Quand les choses vont mal, tu dois compter sur ceux qui t’entourent, tes coéquipiers, ton entraîneur. Normalement, ça suffit pour me remettre dans le match.

Robbie: Quel est ton plus grand atout en tant que joueur de hockey et pourquoi? Merci.

Sam Tenenbaum – New York (New York) États-Unis

Je dirais mon tir et ma vision du jeu. Depuis que je suis tout jeune, je suis capable de bien voir ce qui se passe sur la glace. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne me plains pas.

Rob, tu joues au hockey et habites le Canada depuis trois ans. Le Canada te traite très bien, surtout les partisans de London. Serais-tu intéressé à devenir un citoyen canadien et à jouer pour le Canada aux Jeux olympiques un de ces jours?

Deepal Peiris – London (Ontario) Canada

Le Canada est un pays fantastique pour jouer au hockey. Les partisans sont tellement dévoués au sport et aux joueurs; il n’y a aucun autre endroit pareil au monde. Mais je ne sais pas si je changerais de citoyenneté; je suis très satisfait avec la façon dont les choses sont maintenant.

Robbie, comment te prépares-tu à la saison prochaine pendant l’été et à quoi accordes-tu une attention particulière?

Jere Koskinen – Helsinki, Finlande

Je m’entraîne BEAUCOUP. Je fais du conditionnement environ deux fois par jour et je me concentre vraiment sur mon cardio et mon endurance. La saison morte est le moment idéal pour travailler les choses que tu n’as pas le temps de travailler pendant la saison. Je passe aussi un mois avec un entraîneur en patinage de vitesse à Regina.

Robbie, puisque tu joues au Canada, est-ce que tu as trouvé ça difficile de jouer au tournoi cette année avec la foule qui est contre les Américains?

Jason Nelson – Détroit (Michigan) États-Unis

Non. Je savais d’avance que les Canadiens étaient des passionnés du hockey, surtout en ce qui a trait à leur équipe junior. Je savais qu’ils allaient être contre les États-Unis de la même façon que les partisans américains étaient contre le Canada dans le Dakota du Nord l’an dernier. Ça fait partie de la rivalité que nous avons au hockey.


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe Esso 2014 : SUD 6 - FRA 3
24 avril 2014
Trois Lady Wolves marquent deux buts chacune et donnent le dessus à Sudbury sur Fraser Valley.
CMM18 2014 : CAN 3 - SUI 2
24 avril 2014
Konecny marque en fin de match et le Canada accède aux demi-finales à Lappeenranta.
Coupe Esso 2014 : WEY 3 - MON 2
24 avril 2014
Weyburn conclut ses matchs préliminaires avec son quatrième gain à la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : HFX 5 - OKA 4
24 avril 2014
Halifax marque quatre fois en troisième période et surprend Okanagan.
Coupe Esso 2014 : SUD 3 - EDM 2
23 avril 2014
Deux buts en avantage numérique en deuxième propulsent Sudbury à sa troisième victoire.
Coupe TELUS 2014 : HAL 3 - CHA 7
23 avril 2014
Huit joueurs ont accumulé plus d’un point pour aider Châteauguay à gagner un premier match.
Coupe Esso 2014 : FRA 7 – MON 2
23 avril 2014
Le Phantom décoche 50 tirs au but pour récolter son premier gain de la Coupe Esso.
Coupe TELUS 2014 : TOR 4 - MJ 2
23 avril 2014
Le tour du chapeau de Marco Bozzo permet aux Young Nationals de signer une autre victoire.
Coupe Esso 2014 : STC 3 - WEY 2
23 avril 2014
Les Sabres ont marqué trois fois en première période, battant les Gold Wings.
Coupe TELUS 2014 : OKA 1 - PA 1
23 avril 2014
Kjargaard et Bryshun marquent à tour de rôle dans un autre match nul.
Coupe TELUS 2014 : TOR 3 - HFX 0
22 avril 2014
Longo a marqué deux fois pour procurer un premier gain aux Young Nationals.
Coupe Esso 2014 STC 2 – SUD 1
22 avril 2014
Le but d’Alexa Vasko en infériorité numérique dans les derniers instants du deuxième tiers a fait la différence.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: