Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
Plaisir et Frolik : la Vedette Tchèque N'a Pas Besoin de Faire Semblant D'Être Heureux

WJC.033
le 27 décembre 2005

By Joe Fries

Le sourire affiché en permanence sur le visage de Michael Frolik pendant l’entraînement semble indiquer qu’il est un gars heureux. Et pourquoi pas? La jeune sensation de 17 ans pourrait bien être le premier choix au repêchage universel de la LNH en 2006. Cette saison, il évolue avec l’équipe de sa ville natale, HC Rabat Kladno, dans l’Extraleague tchèque où il affronte des hommes mûrs chaque soir. Il est actuellement à Kamloops avec l’équipe des moins de 20 ans de la République tchèque au Championnat mondial junior de l’IIHF et son équipe a de bonnes chances de remporter une médaille au tournoi.

L’avant de 6 pieds, 176 livres est un patineur agile qui possède de bonnes mains et un puissant tir du poignet. Les dépisteurs vantent son sens du hockey et sa vision du jeu. Et il est encore un adolescent; il a tout le temps voulu pour grandir, développer des muscles pour renforcer le haut de son corps déjà assez puissant afin de devenir un joueur robuste sur la glace en plus d’une menace offensive.

Frolik a cumulé quatre points en sept matchs alors qu’il avait 16 ans au mondial junior l’an dernier dans le Dakota du Nord, mais il n’a marqué aucun but dans le premier match des Tchèques au tournoi de cette année, une victoire de 5 –1 sur la Lettonie. Il n’a aucun doute que les points vont venir. Il a dit, avec l’aide de l’entraîneur adjoint Jan Votruba comme interprète, que son trio jouait bien et qu’il a obtenu plusieurs occasions de marquer hier soir. Frolik a réussi deux tirs au but.

« Je me sens très bien », dit Frolik « Je suis heureux et le hockey va bien. » Il se dit impressionné par les installations et par les mordus du hockey ici en Colombie-Britannique.

À titre du plus jeune joueur de la formation de la République tchèque au tournoi cette année, Frolik sait qu’il doit faire tout ce qu’on lui demande afin d’assurer le succès de son équipe. Il dit qu’il se moque du nombre de points qu’il peut cumuler, pourvu que son équipe réussisse. Son premier travail est d’être au service de l’équipe, mais évidemment ce serait bien de cumuler quelques points.

À le regarder sur la glace avec ses coéquipiers, il est évident que le jeune homme affable ressemble à un jeune frère mesquin qui, bien qu’aimé de tous, est néanmoins la cible de taquineries. Frolik ne semble pas avoir la tête enflée; il est même demeuré sur la glace après l’entraînement pour ramasser les rondelles.

L’équipe dont la confiance semble inébranlable, a bien joué jusqu’à maintenant, dit Frolik. La plupart des joueurs ont déjà joué ensemble à un moment donné au sein de diverses équipes nationales comme celles des moins de 18 ans, alors ils se connaissent. Ce n’est qu’une question de temps avant que cette édition de l’équipe junior tchèque devienne plus grande que le total de ses parties, a dit Frolik.

Quant à sa décision de rester en République tchèque plutôt que de venir en Amérique du Nord pour jouer au hockey junior, l’occasion d’évoluer à un haut niveau comme dans l’Extraleague tchèque était trop belle. Le niveau de jeu est beaucoup plus élevé, selon lui, et jouer dans la ville où il a amorcé sa carrière de joueur est une chance que peu de joueurs ont.

À l’heure actuelle, il est peu probable que Frolik viendra jouer au hockey junior au Canada l’an prochain, mais il n’a pas encore décidé ce qu’il fera dans le futur. Il fera son choix de carrière après le repêchage de la LNH en juin, mais il n’abandonne pas son rêve d’évoluer un jour dans la LNH.

Avec seulement huit points en 34 matchs cette année avec HC Rabat Kladno, Frolik n’est pas satisfait de son rendement. Il s’attendait à plus, mais il dit que son faible total de points est dû à de la malchance et non à un manque d’efforts.

Ceci étant dit, il est difficile d’imaginer comment un jeune de 17 ans évoluant dans une ligue élite européenne avec des hommes beaucoup plus âgés que lui peut être déçu. Le simple fait de revêtir l’uniforme de l’équipe de sa ville natale est déjà un grand honneur réservé à quelques heureux élus. Pourquoi ne sourirait-il pas?


Pour plus d'informations :

André Brin
Directeur, communications
Hockey Canada
403-777-4557
abrin@hockeycanada.ca

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Jason LaRose
Responsable, services du contenu
Hockey Canada
403-777-4553
jlarose@hockeycanada.ca

Kristen Lipscombe
Coordonnatrice, communications
Hockey Canada
403-284-6427
klipscombe@hockeycanada.ca

Keegan Goodrich
Coordonnateur, médias
Hockey Canada
403-284-6484
kgoodrich@hockeycanada.ca

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Coupe Esso 2014 : WEY 2 - SUD 1
20 avril 2014
Jenica Whitrow a compté avec moins de deux minutes à écouler et Weyburn l’a emporté.
CMM18 2014 : CAN 2 - SVK 1
20 avril 2014
Les deux buts de Brendan Perlini donnent la victoire au Canada aux dépens des Slovaques.
Coupe Esso 2014 : STC 8 - MON 1
20 avril 2014
Seize joueuses ont noirci la feuille de pointage et les hôtes ont gagné leur premier duel.
Coupe Esso 2014 : EDM 1 - FRA 0
20 avril 2014
Jessica Healey marque l’unique but du match alors que le Thunder remporte son premier match.
CMM18 2014 : CAN 5 - GER 2
19 avril 2014
Ryan Gropp a marqué avec 5 min 36 s à jouer pour aider le Canada à signer un deuxième gain.
CMM18 2014 : CAN 3 - SWE 1
17 avril 2014
Jake Virtanen a marqué deux buts et Mason McDonald a effectué 24 arrêts.
CMFM18 2014 : CAN 5 – USA 1
30 mars 2014
L'équipe fém. des m18 remporte l'or.
OLY 2010 : SUI 1 - CAN 10
15 février 2010
L'ÉN féminine du Canada c. la Suisse aux Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : entraînement
13 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : cérémonies d'ouverture
12 février 2010
Cérémonies d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver 2010 de Vancouver.
OLY 2010 : photos d'équipe
09 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada à Vancouver en Colombie-Britannique.
OLY 2010 : entraînement
08 février 2010
L'équipe nationale féminine du Canada s'entraînant à Vancouver en Colombie-Britannique.
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: