Reseau de Hockey Canada |
Nouvelles
L'Entraîneur Brent Sutter Rencontre Les Médias; Après L'Entraînement du 27 Décembre

WJC.032
le 27 décembre 2005

By Dhiren Mahiban

Si vous pensiez que l’entraîneur-chef du Canada, Brent Sutter, allait être d’une humeur exubérante et joyeuse après la victoire de 5 –1 du Canada sur la Finlande dans le match d’ouverture du tournoi, détrompez-vous. Sutter sait qu’il lui reste une foule de choses à faire avant même de pouvoir songer à remporter la médaille d’or. Cet ancien joueur de la LNH et propriétaire des Rebels de Red Deer de la WHL a rencontré les médias pour discuter de divers sujets après l’entraînement matinal du Canada, mardi.

Sur les difficultés qu’a connues Guillaume Latendresse contre la Finlande

J’ai revu avec lui ce que nous avons discuté hier soir, ce qu’il doit faire pour être efficace et la façon dont il doit jouer pour aider notre équipe de hockey et, au bout du compte, pour l’aider en tant que joueur. Il sait qu’il n’était pas au sommet de sa forme hier soir et il aura une autre chance demain.

Sur la sélection de Justin Pogge

Nous avons effectué tout un processus avec les gardiens de but et Pogge a commencé à connaître du succès vers la dernière moitié de la saison l’an dernier. Il a connu de très bonnes éliminatoires à ce moment-là. Après que Blair [Mackasey] a évalué tous les joueurs partout au pays, il était d’avis que les quatre autres joueurs qui étaient [invités au camp de développement en août] étaient… là à cause de leur saison complète l’année précédente. Mais Pogge est revenu cette année et il est évidemment le catalyseur des Hitmen de Calgary et un élément important de leur équipe de hockey. Je l’ai vu jouer suffisamment de fois depuis le début de la saison pour savoir que ce gars-là est capable d’effectuer des arrêts et qu’il est un très bon gardien de but. C’est un gars que j’ai présenté à Blair en lui disant que je voulais sans aucun doute qu’il participe au camp. Il est assez calme et il garde son sang-froid en ce sens qu’il ne s’énervera pas trop. Je sais qu’il était sans doute un peu nerveux hier soir, mais je n’étais pas inquiet; c’est un joueur constant, assez bien équilibré.

Sur Kyle Chipchura

Je vais vous dire quelque chose à propos de Kyle. Il se présente et se fait blesser comme l’an dernier [une déchirure à un tendon d’Achille], et pour être honnête avec vous, certains ont dit qu’il allait être absent pendant au moins un an, d’autres ont dit que sa carrière était finie, point. Le fait qu’il ait travaillé si fort à se rétablir pour retourner à la formation de Prince Albert avant les éliminatoires en dit long sur lui, sa détermination et son courage. Mais pour moi, ce n’était pas une surprise. Je connais le jeune puisque je l’affronte comme entraîneur. Il est facile de repérer les chefs de file des autres équipes. C’est certainement un jeune homme de cœur et c’est pourquoi il fait partie de notre équipe. Il va vous donner tout ce qu’il a, à chaque présence sur la glace. Ce n’est peut-être pas ce qu’il y a de plus beau, mais il fait son travail et il porte attention aux détails.

Sur la possibilité de gagner huit matchs de suite au mondial junior

La seule chose qui compte pour moi, c’est de gagner demain, point. Ici, l’important ce sont les joueurs; il faut leur donner la chance de… réaliser leurs rêves. C’est de placer des jeunes dans des situations qui ne se présenteront peut-être jamais plus dans leur vie et pour moi, c’est ça qui compte. C’est pour les joueurs et depuis que je suis devenu entraîneur, depuis que j’ai quitté la LNH, je n’ai jamais dévié de ce principe, même dans notre propre organisation à Red Deer. C’est d’abord et avant tout pour vos joueurs et c’est ça l’important. Tout ce qui compte, c’est que demain sera notre plus important match du tournoi à ce jour et lorsque demain sera terminé, alors le prochain jour devient le plus important. C’est la philosophie de notre équipe et cela n’a pas changé. C’était comme ça l’an dernier avec notre équipe, et c’est comme ça cette année avec cette équipe. Nous prenons un match à la fois et il faut faire de son mieux à chaque match.

Sur Steve Downie qui a la grippe

Il a un peu de symptômes de la grippe, mais encore là, si nous avions un match aujourd’hui, il serait probablement ici en train de jouer. Mais il ne se sent pas très bien alors nous avons décidé de l’éloigner des joueurs et de lui permettre de se reposer et de prendre une quantité suffisante de liquides et de faire tout ce qu’il faut pour qu’il soit le plus en forme possible pour demain.

Sur quand Devan Dubnyk sera devant le filet

Ici aussi, j’y vais match par match. Pogge jouera demain et nous allons décider, le lendemain, qui participera au prochain match. Je ne vais pas me compromettre d’une façon ou d’une autre sur notre façon de faire à ce sujet. Nous allons sans aucun doute utiliser Pogge demain soir [contre la Suisse] et nous prendrons une décision, le lendemain, pour notre gardien lors du troisième match.


Pour plus d'informations :

Francis Dupont
Responsable, relations médias/communications
Hockey Canada
403-777-4564
fdupont@hockeycanada.ca

Morgan Bell
Coordonnatrice, relations médias
Hockey Canada
403-284-6427
mbell@hockeycanada.ca

   
 

facebook.com/hockeycanadafr

twitter.com/hockeycanada_fr

youtube.com/hockeycanadavideos

Videos
Photos
Horaire
Close
Credit  
Close
Photo Credit: